aide
RSS
mon panier
mon compte
les lettres d'information

Recherche avancée

 

Le Préromantisme : hypothèque ou hypothèse?

Le Préromantisme : hypothèque ou hypothèse?


Actes du coll. de Clermont-Ferrand (1972)

Édité par Paul Viallaneix

Résumé   |   Fiche technique

Inventé au début du XXe siècle, adopté par les historiens de la littérature française, le terme de « préromantisme », s'il est devenu usuel, ne laisse pas d'éveiller aujourd'hui une méfiance largement partagée. Il irrite les historiens des Lumières, soucieux de préserver l'unité et l'originalité de l'ensemble culturel qu'ils étudient. Il embarrasse les historiens du romantisme, qui ne savent trop comment le définir. Il encourt la sévérité des épistémologues, qui se rappellent la critique bergsonienne du « préclassicisme ». S'il appartient à un discours critique qui n'est plus de saison, faudrait-il donc éviter de l'employer ?

La vie des mots échappe aux décrets de la volonté. Plutôt que de prononcer un interdit imprudent, il a paru préférable de confier à un groupe d'usagers de bonne volonté le soin d'analyser la problématique contestable du « préromantisme » et de lui en substituer une nouvelle, qui respecte les données présentes de l'histoire des lumières et du romantisme. Ils se sont efforcés de lever une hypothèse et de poser correctement une hypothèse. Y sont-ils parvenus ? Rien n'est moins sûr. Mais on ne pourra plus parler de « préromantisme » sans tenir compte de leur tentative.



Nous vous suggérons aussi

Product image
Le hérisson et le renard : une piquante alliance
Irène Tamba
Edition 2012
 
autres titres dans la collection
Actes et colloques

Autres titres rélatifs à
Essais et documents





 ©2014 klincksieck.com        Mentions légales       Conditions générales de vente       Liens        RSS      powered by GiantChair