aide
RSS
mon panier
mon compte
les lettres d'information

Recherche avancée

 

Revue de littérature comparée - N°2/2017

Revue de littérature comparée - N°2/2017

Comparatismes à travers le monde (II)




Résumé   |   Sommaire   |   Fiche technique

Junko YOSHIKAWA, La littérature comparée au Japon : de la réception de la littérature étrangère à la transmission de la littérature japonaise, RLC XCI, n° 2, avril-juin 2017, p. 136-144. Notre article présente la trajectoire de la littérature comparée au Japon en se référant aux objectifs et aux propositions déclarés par l'AJLC dans sa revue à l’occasion des numéros commémoratifs. Si les comparatistes japonais ne se contentent pas de l’état présent de cette discipline, c’est qu’ils remettent en question à nouveau le rôle de la littérature japonaise dans la littérature mondiale. Pour cette problématique, la traduction et la traductologie sont des thèmes clefs.


CHUNG Ji Yong, La littérature comparée en Corée du Sud : évolution historique et état actuel, RLC XCI, n° 2, avril-juin 2017, p. 145-153. Cet article présente l’évolution de la littérature comparée en Corée, depuis son introduction dans les années 1940 jusqu’à aujourd’hui. Initialement présentée comme une méthode de l’histoire littéraire afin de prouver l’influence des littératures étrangères sur la littérature coréenne, elle s’est développée rapidement à la faveur des travaux réalisés par les pionniers. Après les débats autour du nationalisme dans les années 1970, la littérature comparée a continué d’élargir ses domaines tout en défiant la crise des sciences humaines.


Yinde ZHANG, La littérature comparée en Chine : dynamisme et perspectives, RLC XCI, n° 2, avril-juin 2017, p. 154-167. Le dynamisme du comparatisme chinois attire de plus en plus l’attention de la communauté internationale. Le présent article cherche à en dresser un état des lieux, à travers son développement rapide et ses champs de recherche privilégiés, en essayant de montrer son particularisme et son interaction croissante avec la littérature comparée du monde.


Suradech CHOTIUDOMPANT, La littérature comparée en Thailande, RLC XCI, n° 2, avril-juin 2017, p. 168-178. Cet article souhaite retracer le développement de la littérature comparée en Thaïlande, en particulier depuis sa création au début des années 1970, lorsqu’elle a été fondée en tant que petite unité d’une université thaïlandaise. Des livres-clés et des thèses seront également évoqués, pour éclairer la manière dont la discipline a
évolué durant les cinquante dernières années. En outre, l’article explore également l’état actuel de la discipline en Thaïlande, et en particulier les défis et les limites qu’elle affronte dans le cadre du contexte académique international.


Lázsló BENGI, Histoire, philologie, littérature. Concepts de littérature comparée en Hongrie, RLC XCI, n° 2, avril-juin 2017, p. 179-188. La littérature comparée est une grande discipline traditionnelle en Hongrie. La présente étude vise à éclairer, à la lumière des interrogations de nos jours, l’arrière-plan historique de cette tradition et les définitions de leur discipline proposées par les comparatistes hongrois. Selon l’hypothèse que nous avançons, les changements subis par la conception de la philologie ont eu un impact décisif sur l’évolution et le renouveau récent de la littérature comparée en Hongrie. Ces changements prédominants et successifs de la pratique philologique au cours des deux derniers siècles ont donné lieu à un discours théorique comparatiste à multiples niveaux.


Emin ÖZCAN, La littérature comparée en Turquie : histoire et figures du comparatisme, RLC XCI, n° 2, avril-juin 2017, p. 189-216. Dans cet article nous avons essayé de dresser un bilan des données historiques concernant la littérature turque et d’y étudier les grandes lignes de la recherche comparatiste. L’aspect historique et social de l’évolution de la littérature turque, surtout à partir de la fin du xixe siècle jusqu’aux périodes récentes constitue la première phase de notre recherche. Nous avons examiné quelques grandes figures de l’histoire littéraire turque, qui ont adopté une « vision comparatiste » dans leurs réflexions sur les grands problèmes concernant l’identité turque. Comme la traduction traverse toute cette histoire qui nous occupe ici, nous avons abordé, en dernier lieu, la place de la traduction dans l’évolution du comparatisme en Turquie.


Mounira CHATTI, Littérature comparée en Égypte : histoire et perspectives, RLC XCI, n° 2, avril-juin 2017, p. 217-230. Les auteurs de la nahda ont apporté une contribution décisive au renouvellement de la langue et de la littérature arabes et à l’émergence de la littérature comparée. Leurs successeurs ont fait du comparatisme arabe une discipline (Rûhi al-Khâlidi) ou une science (Muhammad Ghunaymi Hilâl) dont l’enseignement remonte à 1938. Les « postcolonial/cultural studies », où l’on accorde une place centrale aux points de vue plurivoques et équivoques des mondes anciennement colonisés, constituent un tournant décisif et emportent l’adhésion des comparatistes arabes préoccupés par des problématiques contemporaines, de nouveaux corpus et, surtout, la place de la littérature arabe sur la scène mondiale.


Germain Arsène KADI, La recherche en littérature en Côte d’Ivoire depuis 1965 : état des lieux et perspectives, RLC XCI, n° 2, avril-juin 2017, p. 231-249. La recherche en littérature dans les universités ivoiriennes s’articule autour de trois grands moments. D’abord entre 1965 et 1970, elle est dominée par les personnalités expatriées. Ensuite la période 1970-2000 témoigne de la volonté d’africanisation à travers les activités du Groupe d’étude et de recherche sur les traditions orales (GRTO) et de l’Institut de littérature et d’esthétique négroafricaines (ILENA). Enfin au cours des années 2000, l’on assiste à une rupture épistémologique autour des genres néo-urbains comme zouglou et le nouchi.


Abstracts


Junko YOSHIKAWA, Comparative Literature in Japan: from reception of foreign literature to transmision of Japan literature (in French), RLC XCI, no. 2, Apr.-June 2017, p. 136-144. This article presents the trajectory of comparative literature in Japan by referring to the objectives and propositions declared by JCLA in the anniversary issue of its journal. Japanese scholars of comparative literature have expressed dissatisfaction with the current state of the discipline due to a reexamination of the role of Japanese literature in world literature. Translation and translation studies have become key issues for the problems they have raised.


CHUNG Ji Yong, Comparative Literature in South Korea: Historical Evolution and Current State (in French), RLC XCI, no. 2, Apr.-June 2017, p. 145-153. This paper presents the evolution of comparative literature in Korea, from its introduction in the 1940s to its current state. Originally proposed as a method of literary history in order to prove the influence of foreign literature on Korean literature, it developed rapidly through the work of pioneers. After the debates around nationalism in the 1970s, comparative literature has continued to expand its domains while defying the crisis of the humanities.


Yinde ZHANG, Comparative literature in China : dynamism and perspectives (in French), RLC XCI, no. 2, Apr.-June 2017, p. 154-167. The dynamics of Chinese comparatism is attracting international attention. This article attempts to make an overview of it, by focusing on its rapid development and its favorite fields of research. The aim is to demonstrate its specific characteristics and its increasing interaction with the comparative literature of the world.


Suradech CHOTIUDOMPANT, Comparative Literature in Thailand (in English), RLC XCI, no. 2, Apr.-June 2017, p. 168-178. This article aims to trace the development of comparative literature in Thailand, especially since its inception in the early 1970s when it was founded as a small unit in a Thai university. Key books and dissertations will also be discussed to shed light on how the discipline has evolved over the past fifty years. In addition, the article also explores the contemporary state of the discipline in Thailand, especially its challenges and limits in relation to the international academic landscape of the discipline.

Lázsló BENGI, History, Philology, Literature Concepts of Comparative
Literature in Hungary (in English), RLC XCI, no. 2, Apr.-June 2017, p. 179-188. Comparative literature has an enduring tradition in Hungary. In my essay, I explore this historical background and the varying attempts of Hungarian scholars to define their discipline in the light of some current nodes of questions on comparative research. I argue that the changing concept of philology played a crucial role in the origin and the recent renewal of Hungarian comparative literature. As different aspects of philological practices have become dominant over the last 200 years, philology has set down the foundation for a multi-layered theoretical discourse that accompanies comparative literature today in Hungary.


Emin ÖZCAN, Comparative Literature in Turkey: History and the Figures of Comparative Studies (in French), RLC XCI, no. 2, Apr.-June 2017, p. 189-216. This article aims to examine the historical data on Turkish literature and outline the comparative studies in general terms. The first part of the article focuses on the place of Turkish literature in historical and social developments especially after the 19th century. The second part explores the worldviews of the prominent literary figures and critics who adopted the comparative perspective in their studies. Finally, the last part of the article is devoted to the translation activities that mark the beginning of comparative studies.


Mounira CHATTI, Comparative Literature in Egypt: history and perspectives (in French), RLC XCI, no. 2, Apr.-June 2017, p. 217-230. The authors of the nahda have made a decisive contribution to the renewal of both the language and the arabic literature and the emergence of the comparative literature. Their successors have made a discipline (Ruhi al-Khalidi) or science out of arabic comparatism (Muhammad Ghunaymi Hilal) whose teaching dates back to 1938. Postcolonial/cultural studies, where given a central place to the polyvocal and equivocal views of the formerly colonized worlds, constitute a turning point and enjoy the support of the Arabic comparatists concerned about contemporary corpus and, especially, the place of arabic literature on the world stage.


Germain Arsène KADI, Literary research in Ivory Coast since 1965: overview and perspectives (in French), RLC XCI, no. 2, Apr.-June 2017, p. 231-249. Literature research in Ivorian universities revolves around three major periods. First from 1965 till 1970, it is dominated by expatriate personalities. Then the period (1970-2000) testifies to the will for africanization through the activities of the Study Group and Research on Oral Traditions (GRTO) and the Institute of Negro African Literature and esthetics (ILENA). Finally, during the 2000s, there is an epistemological break with neo-urban genres such as zouglou and nouchi.



Nous vous suggérons aussi

autres titres de la revue
Revue de littérature comparée






 ©2017 klincksieck.com        Mentions légales       Conditions générales de vente       Liens        RSS      powered by GiantChair