aide
RSS
mon panier
mon compte
les lettres d'information

Recherche avancée

 

Études de linguistique appliquée - N°3/2011

Études de linguistique appliquée - N°3/2011

Le Dictionnaire de l'Académie française : un modèle qui traverse les siècles


Coordonné par Christophe Rey


Résumé   |   Sommaire   |   Fiche technique

D'un dictionnaire de l’académie à l’autre (1694-1718) : deux traitements des mots dérivés
Résumé 
: Le classement morphologique des entrées et la définition morphosémantique sont deux éléments qui contribuent à faire de la première édition du Dictionnaire de l’Académie françoise un objet singulier au XVIIe siècle, au regard des autres productions monolingues. Or, cette singularité vaut également par rapport aux rééditions de l’ouvrage, puisque l’on sait qu’un retour à l’arbitraire de l’ordre alphabétique s’opère dès 1718. Partant de ce fait, ¬l’objectif de cet article reste d’étudier les changements affectant la définition des mots dérivés dans la seconde édition du dictionnaire. Nous montrons en effet que les rapports formels entre les mots y sont délaissés au profit des articulations ménagées entre les sens d’un même mot, ce qui pose la question de l’évolution du dictionnaire de langue à cette époque et celle de ses rapports avec la grammaire.

Modernité et modernisation du Dictionnaire de l’Académie française : quelles transformations de la huitième à la neuvième édition ?
Résumé 
: On prend ici pour hypothèse que le public des lecteurs de dictionnaires a changé : l’instruction s’est en effet massifiée, le public est à la fois plus nombreux mais moins érudit et la culture littéraire et humaniste a cédé en grande partie la place à la culture scientifique et technique.
Comment le Dictionnaire de l’Académie française se transforme-t-il pour s’adresser à ce nouveau public ? Quelles sont les modifications apportées au Dictionnaire de l’Académie dans sa vocation à s’adresser à tous les publics ?
La langue, peu ou prou, reflète la société ; offrir une nouvelle édition d’un dictionnaire, c’est adopter et enregistrer les modifications de la langue issues des transformations de la société. Toutefois, la 9e édition ne s’assimile pas à une simple modernisation de la 8e. De fait, l’Académie semble avoir donné à son dictionnaire une vocation élargie : l’instruction du public et la diffusion du patrimoine culturel à tous les lecteurs.
Au-delà de la description de l’usage, le Dictionnaire de l’Académie française serait-il rédigé de manière à offrir, une culture littéraire et humaniste aux différents publics qui consultent ses définitions ?

Les emprunts lexicaux dans la neuvième édition du Dictionnaire de l’Académie française
Résumé 
: La neuvième édition, commencée en 1986 et encore incomplète, du Dictionnaire de l’Académie française, présente bien des changements par rapport à la huitième. Parmi les plus notoires, l’introduction de l’étymologie est d’autant plus intéressante qu’elle est associée à un accueil généreux de mots empruntés à d’autres langues. Grandement facilitées par la mise en ligne des deux premiers volumes de la neuvième édition du Dictionnaire de l’Académie et d’un certain nombre des fascicules parus au Journal officiel (de A à Quadrivium), ces recherches ont été centrées essentiellement sur deux aspects : les marquages et la typologie des emprunts, mais elles ont également conduit à prendre en compte d’autres particularités, telle que la notion d’usage, la date d’entrée des emprunts dans le dictionnaire en fonction de la langue source ou du domaine lexical, ainsi que les descriptions, notamment orthographiques et morphologiques, qui font l’objet d’une précision dans l’article.

Le Grand Vocabulaire françois (1767-1774) et le Dictionnaire de l’Académie française
Résumé 
: Grâce à sa longévité exceptionnelle et à la qualité de son élaboration, le Dictionnaire de l’Académie française a constitué pour de nombreux projets lexicographiques un ouvrage de référence. Nous nous proposons de mettre en évidence ici le rôle de modèle joué par cet ouvrage au sein d’une entreprise peu connue : le Grand Vocabulaire françois (1767-1774) de Charles-Joseph Panckoucke.

D’une académie à l’autre : observations et réflexions sur le modèle français à travers le dictionnaire des Autoridades de la Real Academia Española
Résumé 
: Après avoir rappelé quelques éléments de connaissance du contexte politique et historique qui précédèrent et favorisèrent l’apparition d’une académie de la langue en Espagne, ce travail interrogera essentiellement l’histoire événementielle, linguistique et, dans une moindre mesure, littéraire des deux pays ainsi que certaines allusions et références à l’Académie française contenues dans le prologue du Diccionario de Autoridades (1726-1739). Il s’agira de mettre en parallèle quelques-uns des facteurs qui présidèrent à la fondation des deux Académies et de souligner l’importance du rôle que joua l’Académie française, notamment lors de l’élaboration du premier dictionnaire institutionnel, même si son modèle ne fut pas en tous points suivi par la Real Academia Española. L’étude s’achèvera par une approche comparative de la microstructure des articles « atome/átomo » et « littérature/literatura » dans le dictionnaire de l’Académie française et dans celui des Autoridades.

L’Académie française et la terminologie
Résumé 
: La terminologie fait l’objet d’une réflexion et d’un traitement lexicologique et institutionnel accru, et cela compte tenu de son développement aussi bien dans le quotidien que dans le monde des entreprises. La langue française est en l’occurrence soumise à une nécessaire néologie qu’il importe de réguler sans la censurer. L’Académie française joue ici un rôle stimulant qu’il convenait de décrire.



Nous vous suggérons aussi

autres titres de la revue
Études de linguistique appliquée






 ©2018 klincksieck.com        Mentions légales       Conditions générales de vente       Liens        RSS      powered by GiantChair