aide
RSS
mon panier
mon compte
les lettres d'information

Recherche avancée

 

Que les noix brunissent

Que les noix brunissent



Illustré par Bernard Duhem
Préface de Patrick Reumaux
Traduit par Patrick Reumaux

Résumé   |   Sommaire   |   Fiche technique

Quand on vit près de la mer, dans le Dorset, écrit Llewelyn Powys, il est remarquable, à l'heure qui précède l’aube, d’écouter les goélands déchirer le majestueux silence des collines de leurs cris perçants sauvagement réitérés. C’est une musique qui oblige l’imagination à sortir des limites du monde contemporain et force l’esprit à se remémorer le long travail de la planète, un travail entamé à une époque inconcevablement éloignée de la nôtre et qui se poursuivra longtemps après que nous serons poussière.

Préfaçant les Essais de son frère, John Cowper Powys avoue : « Il y a dans les essais de Llewelyn un courant souterrain constant semblable à un bruit d’ailes dans les airs, au bris des vagues dans l’eau, aux craquements d’un feu sur la lande, aux sifflements des herbes que l’on brûle dans le jardin, au son des cloches dans les beffrois (…) Le style de Llewelyn est celui de nos pensées quand un long rêve diurne nous enveloppe soudain merveilleusement, sur une lande, une terrasse, une balustrade, un coin de mer familier depuis l’enfance. »



Nous vous suggérons aussi

Product image
Redécouvrir Nisard (1806-1888)
Un critique humaniste dans la tourmente romantique
Edition 2010 - numéro 6
 
autres titres dans la collection
De natura rerum

Autres titres rélatifs à
Littérature : Littérature anglo-saxonne

tags
littérature, botanique, Début XXe siècle, Essais, Faune, Flore, Littérature anglaise, Llewelyn Powys, Lyrisme, Nature, Patrick Reumaux, Paysage, Promenade, Prose poétique, Somerset





 ©2017 klincksieck.com        Mentions légales       Conditions générales de vente       Liens        RSS      powered by GiantChair