Critique de la politique

Collection dirigée par Michèle Cohen-Halimi

Fondée par Miguel Abensour et dirigée par Michèle Cohen-Halimi, la collection « Critique de la politique » vise à mettre en lumière et à approfondir l'opposition entre le politique et l’étatique.

Dans cette perspective, elle explore les différentes formes de rapport politique ou de lien politique autres que l’État, qui se tiennent à l’extérieur de l’État. Précieuse de ce point de vue est la distinction qu’inventa La Boétie, dans le Discours de la servitude volontaire, entre deux formes de totalité, soit le Tous Un ou l’État, soit la communauté politique des tous uns ou le Contr’Un.
Contre la restauration de la philosophie politique qui a donné naissance à une philosophie de la restauration, la collection « Critique de la politique » est déterminée à développer une philosophie politique critique. Trois questions la définissent :

  1. La question de Spinoza, héritée de La Boétie : pourquoi les hommes combattent-ils pour leur servitude comme si c’était pour leur salut ? La question politique par excellence et destinée à rester telle.
  2. Comment penser la constitution d’une philosophie politique critique ? « Critique de la politique » propose une articulation entre la critique de la domination, telle qu’elle fut pratiquée par la première théorie critique (Adorno, Horkheimer, Marcuse) et la pensée de la politique, reprenant la formulation de Rousseau : « Tout tient radicalement à la politique. » Il ressort de cette articulation même que la politique, en tant qu’expérience de la liberté, se pratique et se pense nécessairement en rupture avec la domination.
  3. À quelles conditions une politique de l’émancipation humaine est-elle possible ?

Il s’ensuit un double mouvement critico-utopique :

  • une critique des nouvelles formes de domination mensongères et d’autant plus fallacieuses qu’elles prétendent se réclamer de la liberté et de la justice ;
  • Le choix de l’utopie, car céder sur l’utopie c’est accepter l’ordre établi, « une sorte de complexe, d’unité infernale » (Adorno), « c’est céder sur l’inextinguible soif de justice et sur son exigence maintenant » (Françoise Proust).

Miguel Abensour

Les Versions du sujet

André Pessel

Les Versions du sujet

Étude de quelques arguments sceptiques au XVIIe siècle

Les figures de la subjectivité sont plurielles. Loin d’en livrer un catalogue, André Pessel étudie les formes que le courant sceptique français des XVIe et XVIIe siècles en a proposées et que l’âge classique a symptomatiquement rejetées du côté des productions de « libertins » ou réduites à des « curiosités » émanant de minores.

La Généalogie d’une révolte

Louis Janover

La Généalogie d’une révolte

Nerval, Lautréamont

Louis Janover recourt à la méthode généalogique pour enjamber l’espace clos des périodes de l’histoire littéraire et artistique et jeter un nouveau regard sur le destin du surréalisme dans sa double dimension de révolution politique (transformer le monde) et de création de formes sensibles (changer la vie).

Modernité et Antihumanisme

Nicolas Tertulian

Modernité et Antihumanisme

Les combats philosophiques de Georg Lukács

Ce livre rassemble des articles dont la rédaction s’étend sur plus de trois décennies. Il esquisse les linéaments d’une philosophie de la démocratie radicale, centrée sur la figure du penseur hongrois Georg Lukács (1885-1971).

Theodor W. Adorno, un des derniers génies

Detlev Claussen

Theodor W. Adorno, un des derniers génies

Biographie

Moins une biographie qu’un essai sur l’historicité propre à la philosophie d’Adorno, le livre de Claussen est une des plus remarquables introductions à l’ensemble de l’œuvre du philosophe de Francfort.

Feux croisés

Sylwia D. Chrostowska

Feux croisés

Propos sur l'histoire de la survie

Un recueil de fragments – aphorismes, maximes, épigrammes, dialogues fictifs, apologues, micro-essais, etc. – portant sur la littérature et l’esthétique, la critique sociale et politique, la logique et la philosophie, l’éthique et l’histoire, mais aussi sur la lecture et le travail de l’écrivain.

Charles Nodier, le politique masqué

Anne Kupiec

Charles Nodier, le politique masqué

Anne Kupiec montre qu’en dépit des apparences, Charles Nodier s’est intéressé à la politique de son temps et que la Révolution, qu’il a vécue encore tout enfant, a fortement conditionné son positionnement politique sous les régimes successifs qu’il a connus.

Les Origines médiévales de l'État moderne

Joseph R. Strayer

Les Origines médiévales de l'État moderne

L’État moderne est devenu la forme dominante de l’organisation sociale. Comment cette forme d’organisation sociale a-t-elle vu le jour en Europe et comment s’est-elle imposée au point de rendre inconcevable tout autre forme d’organisation ?

Histoire populaire et parlementaire de la Commune de Paris

Arthur Arnould

Histoire populaire et parlementaire de la Commune de Paris

Notes et souvenirs personnels

Un témoignage direct et une synthèse des grandes idées politiques de la Commune.

Constellation et utopie

Daniel Payot

Constellation et utopie

Theodor W. Adorno, le singulier et l'espérance

Cet essai propose une interprétation de l’utopie chez Adorno selon un prisme de la dialectique et de la négativité.

Étude sur le mouvement communaliste

Gustave Lefrançais

Étude sur le mouvement communaliste

suivi de « La Commune et la Révolution »

L’Étude sur le mouvement communaliste et « La Commune et la Révolution », quintessence de la réflexion politique de Gustave Lefrançais, constituent deux lectures absolument complémentaires.

Dans l'Éthique de Spinoza

André Pessel

Dans l'Éthique de Spinoza

Un grand livre de philosophie grâce auquel le lecteur s’éprouve lui-même, prenant conscience qu’il se construit par sa lecture.

Pensées sur Machiavel

Léo Strauss

Pensées sur Machiavel

Ces pensées sur Machiavel condensent plusieurs niveaux de lecture et d'héritages philosophiques, qui, loin de brouiller notre appréhension de Machiavel, le replacent de manière irréductible en tension avec son temps et le nôtre.

La Démocratie des conseils

Yohan Dubigeon

La Démocratie des conseils

Aux origines modernes de l'autogouvernement

En empruntant un détour historique par des expériences fondatrices, ce travail se veut une contribution originale à la théorie démocratique, d'autant plus nécessaire dans une période où foisonnent les qualificatifs (participative, délibérative, réelle) censés en corriger les errements.

Du Journalisme en démocratie

Géraldine Mühlmann

Du Journalisme en démocratie

A quoi sert le journalisme en démocratie ? Que veut dire voir et faire voir le monde au présent ? Quel est le sens politique d'une telle activité ? Existe-t-il un journalisme « idéal », à l'aune duquel juger le journalisme « réel » ? Sur quelle base le critiquer,...

Le Trésor perdu

Étienne Tassin

Le Trésor perdu

Hannah Arendt, l'intelligence de l'action politique

Une variation philosophique sur l'idée et la défense du « bien public » dans la pensée politique d'Hannah Arendt.