Lettres à Guillaume Apollinaire

Lettres à Guillaume Apollinaire

Notes de : Giovanni DOTOLI

Livre expédié sous 24h ouvrées
Pour retrouver vos livres favoris

Présentation

Cette correspondance nous confirme qu'Apollinaire et Canudo expriment souvent les mêmes idées, sont deux leaders écoutés de l'avant-garde, font partie de ceux qui voient les premiers les développements de l'art moderne. Ils considèrent à l'unisson le poète et l'artiste comme le nouveau héros.
Ils réconcilient l'art et la vie, en centrant leur action sur la valeur sociale du premier et en assignant à l'esthétique le rôle de construire les nouveaux mythes sur lesquels se fondera la société moderne.
Canudo et Apollinaire ont la même fièvre de tout connaître et de tout comprendre. Ils sont pour la présence simultanée de toutes les avant-gardes et pour l'union de toutes les esthétiques, comme seule réponse possible à une société en ruines.
À côté de l'engagement pour le moderne et du parallélisme esthétique, un point scelle les rapports de Canudo et d'Apollinaire : ce sont deux artistes transplantés, à la recherche continue d'une identité.
Si Apollinaire a bien raison en définissant son ami Celui qui voit le premier, Canudo ne se trompe pas en voyant Apollinaire comme un des grands poètes de l'avenir.
De nos jours, nous considérons tous Canudo comme l'inventeur de la critique et de l'esthétique du cinéma, qu'il appelle le « septième art », et Apollinaire comme le plus grand et le plus jeune poète du XXe siècle, et probablement du prochain aussi.