Walter Benjamin

Le chiffonnier, l'Ange et le Petit Bossu. Esthétique et politique chez Walter Benjamin

Walter Benjamin
  • XLVIII + 868 pages
  • Bibliographie, Index
  • Livre broché
  • 16 x 24 cm
  • 3 illustrations
  • Collection d'esthétique
  • Parution :
  • CLIL : 3080
  • EAN13 : 9782252035917
  • Code distributeur : 30728
  • Export ONIX 3.0
English version

Notes de : Florent PERRIER

Livre expédié sous 24h ouvrées
Pour retrouver vos livres favoris

Présentation

Jean-Michel Palmier évoquait ainsi la nature des recherches qu'il effectuait sur Walter Benjamin : « je me suis efforcé de lire tous les livres que lui-même [Benjamin] a lus, de retracer minutieusement son itinéraire philosophique, politique et esthétique... ». Pour un familier des écrits du philosophe allemand, une telle déclaration laisse tout d'abord perplexe et dubitatif mais il suffit d'achever la lecture de cet ouvrage pour que s'évanouisse le moindre doute. Il paraît même hautement vraisemblable que l'auteur ait eu, de surcroît, à l'époque, une connaissance précise de la totalité des travaux - biographies, études, articles et commentaires - consacrés à l'œuvre benjaminienne.
Cette lecture « historique et critique », si elle ne propose pas une « nouvelle interprétation » ni une synthèse de l'œuvre, livre néanmoins les clés qui permettent de décrypter le prétendu hermétisme de Benjamin. Elle dissipe les malentendus et les clichés du « rabbin marxiste » victime de ses hésitations, prisonnier de ses contradictions, constamment « assis entre deux chaises », réduisant en un dilemme insoluble l'alternative entre le matérialisme historique et la théologie ; surtout, elle comble les lacunes d'une connaissance fragmentaire, souvent paraphrasique et simplificatrice, trop fréquemment focalisée sur les mêmes thèmes (l'aura, le flâneur, le cinéma, la photographie ou les passages parisiens). Mieux encore : le mode de narration philosophique délibérément adopté par Jean-Michel Palmier livre, en réalité, bien plus qu'une interprétation nouvelle de Benjamin. En effet, rien de moins neutre ni d'objectif que cette « lecture » placée sous le signe de trois allégories majeures : le chiffonnier, l'Ange et le Petit Bossu. Une hotte, une paire d'ailes, une bosse : trois charges, lourdes du passé, de promesses non tenues, recelant malgré tout l'espoir d'un sauvetage, d'une rédemption pour les « vaincus » de l'histoire.
Marc Jimenez.

Presse

"Walter Benjamin, l'incompris capital […] Penseur atypique marqué par l'errance et l'insatisfaction,  Benjamin a connu l'isolement propre aux intellectuels incapables de  devenir les idiots utiles à une idéologie, et ce malgré son  attraction paradoxale pour le communisme, situation que fait  ressortir Jean-Michel Palmier dans l'imposante biographie qu'il lui  consacre […]." Paul-François Paoli. Le Figaro littéraire
Le Figaro littéraire - 03/05/2007

Voici un ouvrage de grande qualité, qui s'adresse plutôt à un public de connaisseurs et d'amateurs éclairés, et l'on peut déjà dire qu'il restera longtemps de référence. Il faut d'ailleurs féliciter Klincksieck de cette nouvelle preuve d'exigence et de qualité : 39 Euros, est-ce trop cher payé aujourd'hui pour 800 pages de ce niveau, fruit d'une vie de lecture et d'années de vrai travail intellectuel ?
parutions.com - 11/06/2007

Parler de "biographie" à propos de ce monument posthume consacré à la vie du philosophe et essayiste Walter Benjamin serait bien mal rendre compte de l'immense travail accompli par l'historien et germaniste Jean-Michel Palmier (1944-1998). C'est bien plutôt d'une encyclopédie Benjamin qu'il s'agit, tant le projet, inachevé mais déjà considérable, dépasse par son érudition, par la prolifération des personnages et des oeuvres évoqués, les cadres habituels du récit d'une existence intellectuelle, lequel n'occupe d'ailleurs que la première des cinq parties (dont trois sont en version définitive). On peut et on doit féliciter les éditions Klincksieck et l'élève de Jean-Michel Palmier, Florent Perrier, qui a patiemment établi le texte, d'avoir ainsi mis à la disposition du public ce guide désormais indispensable à qui s'aventurera dans le labyrinthe benjaminien. Mais on peut s'alarmer du triste état des grandes enseignes éditoriales, en constatant qu'aucune n'a jugé utile de mettre cet ouvrage de référence à son catalogue. Nicolas Weil
Le Monde - 14/12/2006

Le Chiffonnier, l'Ange et le Petit bossu : trois métaphores de l'univers de Walter Benjamin, pris entre marxisme et théologie, enfance et mythe ­ et soumis à l'urgence «d'affronter le "maintenant", de sauver des ruines les "échardes du messianique", l'expérience des vaincus». Le chiffonnier, l'Ange et le Petit bossu : emblèmes de Walter Benjamin, le grand oeuvre de Jean-Michel Palmier dont les efforts de Florent Perrier et de tant d'autres ont permis qu'il paraisse aujourd'hui ­ huit ans après la mort de son auteur. Inutile de chercher des périphrases : il s'agit là d'un ouvrage extraordinaire, édité à la perfection, d'une somme de plus de 800 pages ­ inachevées ­ qui ne permettra plus de lire Benjamin comme avant. Il est avant tout extrêmement émouvant, comme un précieux paquet-poste que l'on reçoit après des années : professeur d'esthétique et sciences de l'art à l'université de Paris-I, après l'avoir été à Nanterre, à Créteil, à Amiens ou à l'Ecole des beaux-arts de Berlin, Jean-Michel Palmier y travaillait depuis très longtemps, alors même qu'il luttait à l'hôpital pour rédiger ses Fragments d'une vie mutilée. Robert Maggiori
Libération - 30/11/2006

En exil sur la Terre
parutions.com

Jean-Michel Palmier : l'art de la rupture
Le Monde

Retour à Benjamin
Libération

Biographies Contributeurs

Jean-Michel PALMIER

Professeur d'Esthétique et sciences de l'art à l'université de Paris I (Panthéon-Sorbonne), était notamment spécialiste des courants artistiques et idéologiques de la République de Weimar.

Florent PERRIER

docteur en Esthétique de l'université de Paris I (Panthéon-Sorbonne), a suivi pendant plusieurs années les enseignements de Jean-Michel Palmier. Ses travaux portent sur les rapports entre l'art, l'utopie et le politique.