Le Livre et l'éditeur

Le Livre et l'éditeur

Après avoir lu Eric Vigne, non seulement vous serez convaincu que la qualité des livres qui vous sont proposés a tendance à baisser, mais en plus vous saurez pourquoi.

Ch. Ch. (Alternatives économiques)

  • 180 pages
  • Livre broché
  • 13.5 x 21 cm
  • 50 questions
  • Parution :
  • CLIL : 3080
  • EAN13 : 9782252036631
  • Code distributeur : 32829
  • Export ONIX 3.0
English version

Livre expédié sous 24h ouvrées
Pour retrouver vos livres favoris

Présentation

Le livre et l'éditeur : serait-ce un conte  ?
Y a-t-il aujourd'hui une crise du livre qui serait ­différente des précédentes ? En quoi la mutation de la presse écrite et la concentration de la distribution ­affectent-elles l'univers du livre et, par là, de la pensée ? Quelle place la communication et ses valeurs prennent-elles désormais dans le travail de l'éditeur ?
Mais à quoi sert un éditeur ? L'édition est-elle ­devenue sans éditeurs ou sans édition ? Le livre est-il une œuvre singulière, un prototype d'artisanat ou un produit pour d'autres industries ? Qu'est-ce donc que la « querelle des faux livres » ? Que pèse désormais le livre face au bouleversement de la lecture par le numérique ?
Qu'est-ce que la « marchandisation » ? Comment peut-elle aussi facilement dicter jusqu'au contenu de la littérature contemporaine, et notamment de « la littérature de proximité » ? Pourquoi l'essai est-il le genre le plus bouleversé par la marchandisation ? La distribution pourrait-elle à terme être facteur de restriction de l'offre ? L'éditeur peut-il espérer maintenir son rôle après le triomphe de la marchandisation ?
Mais vous semblez encore y croire !?

Presse

« Voici la meilleure analyse jamais parue sur la dérive de l'édition et son entrée dans l'ère de la marchandisation […]. Écrit au scalpel et pensé haut, Le Livre et l'Éditeur est l'exact contraire du bouquin jetable. […] on se référera longtemps à l'essai d'Éric Vigne dédié à ”celles et ceux qui veulent encore y croire” et destiné à vieillir aussi bien que, de Julien Gracq, La Littérature à l'estomac. »
Le Nouvel Observateur - 10/04/2008

« Eric Vigne n'est pas un de ces "intellectuels organiques" au cœur d'un système médiatique qu'il égratigne volontiers en citant Gramsci. (...) Né d'une colère froide contre les "déclinologues" du livre, son ouvrage sur l'éditeur expose de manière très didactique (en 50 questions) les maux d'un métier en voie de standardisation et les raisons de croire encore en l'avenir de l'édition. »
Les Echos - 14/03/2008

« Marchandisation, médiatisation, surproduction, sous-création… La crise du livre analysée de l'intérieur par Eric Vigne, éditeur de sciences humaines. (...) Un ouvrage sobre, où passion et raison s'équilibrent, au point que mêmes les « flèches » lancées ci et là sont comme épointées par les dispositifs argumentatifs. Un ouvrage non sur «ce qui se dit» dans l'univers éditorial, ni sur ce que tel ou tel de ses acteurs aurait à révéler de sa vie, ses «belles heures» ou ses fiascos, mais sur ce qu'il en est aujourd'hui de l'état de l'édition et du sort du livre. » Robert Maggiori
Libération - 14/02/2008

« Né d'une colère froide à l'égard d'une profession qui se vit comme la sidérurgie lorraine et qui se repaît de son impuissance, cet essai entend ouvrir un débat salutaire. (...) Vigne se tient au milieu du front, jaugeant l'ennemi d'une plume disciplinée. Et si celle-ci prend souvent des accents caustiques, frondeurs, c'est qu'elle n'est nullement trempée dans le défaitisme. » Alain Beuve-Méry
Le Monde - 22/02/2008

« Plus qu'un coup de colère, le Livre et l'éditeur est une profession de foi »Marianne Dautrey
Charlie Hebdo - 12/03/2008

« Nourri par 30 années d'observation, de réflexion et d'expérience, Le livre et l'éditeur n'engage que lui-même – témoignant ainsi d'une atavique propension à…l'engagement. (…) Pour le dilettantisme paresseux et la distance chic, frappez à d'autres portes. Fort de ses acquis, voici le nouvel éditeur chez Fayard (1984) puis, quatre ans plus tard, chez Gallimard. Toujours aussi déterminé. En dépit du devoir de réserve qu'il s'impose, affleure partout chez lui le polémiste à haute teneur d'ironie. Son livre lui ressemble : réfléchi mais spontané. (…) Tout comme dans son analyse du passé, Eric Vigne donne sur le présent des exemples concrets, qu'il s'agisse de la fiction, des sciences humaines ou de l'essai. Le jeu de ses « cinquante questions » fait donc revivre une histoire de la littérature et des idées autant qu'une histoire du livre, de son économie et de son édition. »
Livres Hebdo - 08/02/2008

Biographies Contributeurs

Éric VIGNE

Eric Vigne est éditeur d'ouvrages de sciences humaines dans une maison indépendante.