L'Hyperpolitique, une passion française

Technologies rhétoriques de la domination

L'Hyperpolitique, une passion française
English version

Livre expédié sous 24h ouvrées
Pour retrouver vos livres favoris

Présentation

Hyperpolitique ? Vous avez bien dit « hyperpolitique » ?
L'homme est censé être un animal politique. Le Français, lui, est un animal hyperpolitique.
L'homme est censé être un animal doué de parole. Le Français est un animal d'hyperparole.
Le résultat de ce croisement est la nature particulière de notre société politique : nous aimons à la passion l'excès de parole politique, tout en affirmant être raisonnables, cartésiens, logiques.
La politique, en France, est une dramatisation de la parole. L'hyper, l'outré, l'exagéré donnent confiance. Nous avons développé des technologies d'hyperparole tellement raffinées que nous avons perdu de vue d'où elles viennent, comment elles fonctionnent et quels effets elles produisent. L'hyperpolitique est la somme de machines de parole – celles qu'analyse ce livre.
Ces technologies, qui fabriquent l'hyperpolitique, outillent trois grands domaines d'action : la présence massive des montages de la rhétorique présidentielle ; les assemblages des machines d'appel au peuple, à la masse, aux gens ; les engrenages de parole montés et lubrifiés par le recours aux valeurs, à la gestion de l'éthique.
Comprendre les technologies d'hyperparole, c'est désassembler les pièces de cette machine infernale à trois têtes, en analyser les composantes, en comprendre l'outillage, et, livre en main, voir par qui, comment, pourquoi et pour qui fonctionne, avec passion, l'hyperpolitique.

Presse

Selon le philosophe Philippe-Joseph Salazar, la France détient une technologie de pointe : la rhétorique. Véritable « technologie de l'hyperparole politique », elle est devenue peu à peu une prérogative essentiellement présidentielle. C'est la thèse qui est défendue avec fougue et inventivité dans cet essai.
Sciences humaines - Février 2010

Biographies Contributeurs

Philippe-Joseph SALAZAR

Historien de la rhétorique, Philippe-Joseph Salazar est actuellement titulaire d'une distinguished chair de rhétorique à l'université du Cap (Afrique du Sud) après avoir été doyen et directeur de programme (« Rhétorique et démocratie ») au Collège international de philosophie (Paris). Il a publié, chez d'autres éditeurs, An African Athens. Rhetoric and the Shaping of Democracy in South Africa (LEA, 2002 – http://www.taylorandfrancis.com/), Amnistier l'Apartheid (Seuil, 2004), Truth and Reconciliation in South Africa (New Africa Books, 2007) (http://www.newafricabooks.co.za/books_detail.asp?ID=682 ) et parmi son travail éditorial, on se reportera, pour illustrer deux autres champs d'application de sa réflexion sur la rhétorique, à François de La Mothe Le Vayer, De la patrie et des étrangers (Desjonquères, 2003) et à The Rhetorical Shape of International Conflicts (The Public, XII, 4, 2005). Il est le lauréat 2008 du prix de la Fondation Oppenheimer (Oppenheimer Memorial - http://www.rhetoricafrica.org/awards.asp Voir aussi : http://www.uct.ac.za/dailynews/?id=7040 Il co-dirige des projets internationaux sur la rhétorique et la politique en Hongrie, Norvège, Pologne, Roumanie, Suède et en direction de l'Afrique du Nord.