Circonstances de la poésie

Reverdy, Apollinaire, surréalisme

Circonstances de la poésie

Livre expédié sous 24h ouvrées
Pour retrouver vos livres favoris

Présentation

Si une orientation commune réunit ces essais critiques, c'est bien que -l'interprétation du texte veut s'y maintenir « dans les limites que fixent l'ici et le maintenant de l'écrit » : ses circonstances, au sens le plus large. Éditeur des œuvres complètes d'écrivains majeurs du XXe siècle comme Pierre Reverdy et André Breton, Étienne- Alain Hubert pense que le choix d'un vocable, le pouvoir d'un concept, une inflexion particulière de la voix n'ont leurs -pleines chances d'être saisis que replacés dans un contexte précis, parfois étroit. Beaucoup de dates défilent ici.
Les poèmes et les proses de la première moitié du XXe siècle sont nés souvent dans des paysages mouvementés. Compagnon de Braque et de Picasso comme d'Apollinaire et de Max Jacob, Pierre Reverdy, dont sont étudiés longuement l'apport au cubisme et la conception fondatrice de l'image poétique, parlait de l'« obscure mêlée » dans laquelle avaient surgi les grandes créations de son temps. Décryptés, ses contes poétiques révèlent des chapitres ignorés par les histoires de la littérature.
Les lectures peuvent compter parmi les « circonstances » fondatrices d'une vie d'écrivain : pour qui sait les capter, les poèmes d'Apollinaire bruissent toujours des échos que sa précoce libido sciendi l'a conduit à emmagasiner dans les rayons les moins fréquentés des bibliothèques. Parfois, c'est le vécu qui, une fois restitué, apporte la clé de poèmes qui risquaient de demeurer voués aux commentaires généralisants : voir Capitale de la douleur d'Eluard ou Corps et biens de Desnos. De la même façon, l'intention de l'écriture automatique se laisse cerner au plus près à partir d'une page d'un carnet inédit d'André Breton. À propos des œuvres qu'il aimait, ce dernier avait à cœur de préciser leur situation. Si le titre n'était pas définitivement associé à un nom illustre, ce recueil d'essais aurait pu s'appeler Situations.

Consulter la table des matières

Préface, par Michel Murat

I. Pierre Reverdy et alentours
Autour de la théorie de l'image de Pierre Reverdy
La « grande réalité »
« Nord-Sud, revue littéraire
Pierre Reverdy et le cubisme en mars 1917
Pierre Reverdy et la « poésie plastique » de son temps
Petit historique d'une appellation : « cubisme littéraire » [en collaboration avec Michel Décaudin]
Pierre Reverdy au vent contraire de 1919 : le conte « Médaile neuve »
Pierre Reverdy en 1919 : la découverte des « hommes inconnus »
* Reverdy et le « Passant bleu »
Envergure de Léger selon Reverdy
Reverdy et Max Jacob devant Rimbaud : la querelle du poème en prose
La revue Les Trois Roses
Devenir de l'oeuvre : Mallarmé lu par Apollinaire, Reverdy et Breton
* Le Bois vert de Pierre Reverdy
* Reverdy étrange et familier

II. Apollinaire
Images-mirages chez Apollinaire
Apollinaire et la propriété : autour du « Larron »
Scolies sur Alcools
Autres scolies sur Alcools
Petit cortège pour Le Bestiaire
« Moi qui sais… » : les savoirs du poète
« Rivalise donc poète avec les étiquettes des parfumeurs »
Le « surréalisme » d'Apollinaire et l'invention de la roue
* Lilith poursuivie dans les livres
* Apollinaire et l'« art des traces » : de Cortège à Tendre comme le souvenir
Georges Braque selon Guillaume Apollinaire
Une exposition des Demoiselles d'Avignon en 1918 ?

III. Surréalisme
Sur deux types d'écriture surréaliste et leurs finalités dans L'Immaculée Conception d'André
Breton et Paul Eluard [en collaboration avec Marguerite Bonnet]
Autour d'un carnet d'André Breton (1920-1921) : écriture automatique et psychanalyse
À propos des « États généraux » d'André Breton
Paysages Breton
* Breton et Derain, « l'inoubliable »
* Les surréalistes et les « oeuvres-événements » de Picasso
Eluard, la femme de pierre et les filles de chair
Deux notes sur Corps et biens de Robert Desnos
La mer, l'amour, la mort dans Corps et biens
* Desnos/Cosmos
Rimbaud devant les surréalistes
* Brillance du rêve : de Nerval aux surréalistes. Quatre lectures.
* « Le silence à l'orée de la forêt peureuse » : préface à Poèmes de Radovan Ivsic

IV. D'ailleurs
Perse et Gauguin

Index

* textes absents de la première édition