L'Art de la peinture

L'Art de la peinture

Traduit par : Lauriane FALLAY D'ESTE

Livre expédié sous 24h ouvrées
Pour retrouver vos livres favoris

Présentation

Important traité paru en 1649, L'Art de la peinture est un jalon de tout premier plan dans l'histoire des théories esthétiques de l'Europe pré-baroque. Il prend place dans la tradition, à la suite des grands traités italiens du maniérisme.
Il offre une réflexion personnelle sur la peinture de ce temps, ses thèmes, sa problématique, au moment où le naturalisme des Carrache et celui – si différent – de Caravage présentent une nouvelle vision de l'art, en rupture justement avec le maniérisme.
L'Art de la peinture est une chronique de la vie artistique à Séville, ponctuée d'humour, dans laquelle commentaires et anecdotes sur les contemporains espagnols et italiens — et surtout sur Vélasquez, le gendre de Pacheco — abondent.

Biographies Contributeurs

Francisco PACHECO

Peintre, théoricien, philosophe, poète, collectionneur et « familier » du Tribunal de l'Inquisition, Francisco Pacheco (1564-1654) dirigea une académie qui fut le lieu privilégié où s'épanouit la pensée humaniste sévillane. Ses Additions d'iconographie religieuse furent pendant plus d'un siècle un guide à l'usage des artistes de la Contre-Réforme.

Lauriane FALLAY D'ESTE

Maître de conférences à l'université de Paris-X, historienne de l'art, a publié des travaux sur la symbolique dans l'art italien et des études sur l'art espagnol des XVIe et XVIIe siècles. Elle a traduit de l'espagnol et préfacé L'Art de la peinture de F. Pacheco (Klincksieck, 1986). Spécialiste des traités d'art et d'esthétique, elle a publié et préfacé Le Paragone ou Parallèle des arts (Klincksieck, 1990). Dans le cadre de l'École française de Rome, elle travaille sur le Maniérisme romain et sur les relations entre l'Espagne et l'Italie des XVIe et XVIIe siècles.

Consulter la table des matières

Présentation par Lauriane Fallay d'Este
Pour une défense et illustration de la peinture et
du peintre
L'art de la peinture
Francisco Pacheco
Bibliographie de Francisco Pacheco

L'art de la peinture
Livre I
Chapitre Ier. De son antiquité et de sa grandeur.
Ce qu'est la Peinture. De quelle manière elle est un art libéral, sa définition et son explication.
Chapitre II. Origine et antiquité de la Peinture : première définition.
Chapitre III. De la dispute entre la Peinture et la Sculpture et des raisons qui font que chacune prétend être préférée à l'autre.
Chapitre IV. Où l'on poursuit une argumentation en faveur de la Peinture.
Chapitre V. Quelques idées en désordre pour montrer que la Peinture l'emporte sur la Sculpture.
Chapitre VI. Des honneurs et faveurs reçus par les peintres célèbres, des princes et monarques de ce monde.
Chapitre VIII. À propos d'autres peintres de ce temps qui reçurent faveurs et honneurs grâce à la Peinture.
Chapitre X. Des différentes manières de noblesse qui accompagnent la Peinture et du profit universel qu'elle entraîne.
Chapitre XI. But de la Peinture et des images. Fruit et autorité dans l'Église catholique.
Chapitre XII. Des trois niveaux des peintres : les commençants, les progressants et les parfaits.

Livre II. Les théories et les parties qui la composent
Chapitre Ier. De la division de la Peinture et de ses parties.
Chapitre II. Ordre et bienséance à sauvegarder dans l'invention.
Chapitre III. Où l'on poursuit en matière de décence.
Chapitre IV. Toujours à propos de la bienséance. Le Jugement dernier : conclusion et approbation.
Chapitre V. Du dessin et de ses différentes parties.
Chapitre VII. Où l'on conclut sur les proportions.
Chapitre VIII. Où l'on en termine avec les proportions et les différentes parties propres au dessin.
Chapitre IX. De la couleur : ses parties.
Chapitre X. De la couleur : suite.
Chapitre XI. Où l'on déclare parmi les différentes manières de peindre celle qu'il faut suivre.
Chapitre XII. Comment bien des peintres réunissent sans faire preuve de soin et comment, quand ils en font preuve, manquent leur but.

Livre III. De la pratique et de toutes les manières de l'exercer
Chapitre Ier. Croquis, dessins et cartons : différentes manières de les utiliser.
Chapitre V. De la manière de peindre à l'huile sur une paroi, du bois, de la toile et autres matériaux.
Chapitre II. Origine et antiquité de la Peinture : première définition.
Chapitre VI. Des différentes sortes de vernis et de leur fabrication.
Chapitre VII. De l'or bruni et mat sur divers matériaux et de la peinture de fleurs, de fruits et de paysages.
Chapitre VIII. De la peinture des natures mortes : animaux, oiseaux, poissons, et de l'ingénieuse invention des portraits d'après nature.
Chapitre IX. Comment la Peinture affine l'entendement et le rend brillant, comment elle apaise la fureur et la dureté de l'âme, rend l'homme doux et communicatif. De la difficulté de la connaître et d'en juger.
Chapitre X. Où l'on conclut sur la Peinture et sur les raisons de sa noblesse et des louanges qu'elle mérite.

Additions à quelques images
Chapitre XI. Des remarques importantes pour quelques Histoires sacrées et à propos de la vérité et de l'exactitude avec lesquelles elles doivent être peintes conformément à la Divine Écriture et aux saints docteurs. Peinture des Anges. Peinture de la Nativité de Notre Dame. Peinture de sainte Anne apprenant à lire à Notre Dame.
Chapitre XII. Où l'on poursuit nos remarques sur la représentation des Histoires sacrées. Peinture du Mariage de Notre Dame. Peinture de l'Annonciation. Peinture de la Visitation de Notre Dame à sainte Élisabeth. Peinture de la Naissance de Notre Seigneur. Peinture de l'Adoration des trois Rois mages devant l'Enfant Jésus.
Chapitre XIII. Peinture de la Glorieuse Résurrection du Christ Notre Seigneur. Peinture de l'Assomption de Notre Dame.
Chapitre XIV. En faveur des quatre clous avec lesquels Notre Seigneur le Rédempteur fut crucifié.

Bibliographie