Études de linguistique appliquée - N°1/2010

Linguistiques de demain. Dans le sillage de Robert Galisson

Études de linguistique appliquée - N°1/2010

Livre expédié sous 24h ouvrées
Pour retrouver vos livres favoris

Présentation

DE L'APPROCHE LEXICULTURELLE DES DICTIONNAIRES MONOLINGUES : LE NOUVEAU PETIT ROBERT 2010, VERSION ELECTRONIQUE

Résumé : Préconisée dans les années 1980, la lexiculture, issue des travaux de Robert Galisson, s'est imposée ces dernières décennies comme une notion incontournable dans l'enseignement/apprentissage des langues-cultures. Cette approche, rebaptisée pragmatique lexiculturelle à l'aube du nouveau siècle, ne cesse actuellement d'ouvrir la voie à de nombreux travaux tant du côté des dictionnaires monolingues d'apprentissage que bilingues et spécialisés. L'objet de cette étude est d'observer quelques aspects de la lexiculture au sein des dictionnaires généraux, en insistant notamment sur la façon dont les exemples forgés permettent d'appréhender la culture. Plus précisément, on s'attardera à repérer dans le Petit Robert 2010, version web, quelques exemples de mots à charge culturelle partagée, sans négliger d'autres sites lexiculturels cernés par Galisson tels que les mots occultants et les mots-valises. Nous envisageons, entre autres, de clore cet article sur un examen de la lexiculture focalisé sur la problématique éminemment énonciative des interjections.

ROBERT GALISSON : UN DISCOURS DE LA METHODE RECHERCHES DE LEXICOLOGIE DESCRIPTIVE : LA BANALISATION LEXICALE

Résumé : Robert Galisson a ouvert la voie à de nombreuses pistes de recherche dans le domaine de la lexicologie. En appréhendant la banalisation lexicale dans les Recherches de lexicologie descriptive, il ne se contente pas de creuser un sujet jusqu'alors presque inexploré : il met également en place une méthode d'investigation et couvre des domaines transversaux de la langue tels que les emprunts. De sa rigueur et de sa créativité ont pu émerger de nombreux prolongements possibles à son étude, propres à susciter l'intérêt des jeunes chercheurs.

PEUT-ON TRADUIRE UN PROVERBE ?


Résumé : L'opération de traduction est toujours délicate car il convient de retranscrire fidèlement le texte de départ dans une langue-cible. Cet article se focalise sur l'analyse de la traduction d'un type particulier de phrases, à savoir les proverbes français et espagnols. Quelles sont les contraintes spécifiques à cet ensemble linguistique ? Peut-on traduire un proverbe en conservant ses singularités, tant formelles que sémantiques ?

A PROPOS D'UN CONSTITUANT LEXICAL DE LA MODERNITE : ASPECTS SEMANTIQUES DU MOT CRISE

Résumé : Diffus et cependant profondément enraciné dans le vocabulaire contemporain, le mot crise laisse entrevoir l'image d'une modernité en transformation permanente, où l'accélération des rythmes vitaux – organiques comme mécaniques – imprègne le quotidien, induisant une tension redoublée vers un avenir rendu incertain par la complexité et le prométhéisme des entreprises qui y conduisent. Issu de la sémiologie médicale, ce mot s'est rapidement étendu, au cours des derniers siècles, aux domaines les plus divers de l'écologie humaine, présentant dans chaque cas (personnalité, économie, société, classe d'âge, civilisation...) une vision dramatique de la situation perçue. Traversé par l'actualité brûlante et nourri d'une culture métamorphique, il constitue un instrument d'auscultation de phénomènes en mutation. Facilement exploitable, le mot crise participe aux discours d'appréhension de la réalité vive. Plusieurs de ses caractéristiques sémantiques servent cette fonction discursive, donnant un éclairage alarmant sur un centre névralgique dont il est manifestement urgent de se préoccuper. Tantôt réifiée, tantôt personnifiée, la réalité construite au moyen de ce mot intègre, paroxystique, la logique gestionnaire du risque. La diachronie des associations lexicales révèle une perception ambivalente de la crise : déclenchée par une combinaison de facteurs souvent ténus, elle touche ou frappe des pans entiers de la vie et de l'activité humaines, et à travers ceux-ci, des personnes. Subie ou gérée, on doit se résigner à la traverser, comme un milieu hostile ; on veut l'endiguer, on la combat ou bien encore on en cherche l'issue afin de mieux la résoudre.

DISCRIMINATION PROSODIQUE ET REPRESENTATION DU LEXIQUE : LES CONNECTEURS DISCURSIFS

Résumé : Notre recherche vise dans un premier temps à étudier la relation entre les différents sens d'une unité lexicale polysémique - il s'agira essentiellement de connecteurs discursif : notamment et enfin - et leur configuration prosodique en français. Ce travail, en grande partie fondé sur l'analyse de données orales spontanées et au cours duquel nous adopterons la distinction signification/sens, nous conduira à élaborer une représentation non plus binaire mais ternaire du sens (morphème, interprétation-type et emploi-type), nous permettant ainsi de mettre au jour des liens stables prosodie/interprétation. Nous proposerons dans un second temps une représentation lexicographique de enfin pour laquelle nous prendrons en considération les résultats obtenus à la suite de ce travail, en signalant à cette occasion quelques-unes des questions qu'engendre une perspective d'intégration de la prosodie en lexicographie.

RECHERCHE D'INVARIANTS SEMANTIQUES SUR BASE LEXICALE, ILLUSTREE PAR LA CREATION D'UN JEU DE LANGUE

Résumé : À partir d'une thèse sur les invariants sémantiques et de la dynamique ainsi lancée, a été imaginé un jeu de langue : le « tripot linguistique ». Décrire d'abord les finalités de ce jeu, montrer ensuite à travers un exemple éclairant la précision étymologique à laquelle aboutit le thésaurus en cours, c'est souligner l'intérêt de la méthode lexicographique mise en œuvre et des ambitions sémantiques y correspondant.

LA TRAQUE LEXICOGRAPHIQUE ET DICTIONNAIRIQUE : DU LOUP AU CHAT EN PASSANT
PAR LE VIN, LE MARIAGE ET LE CITOYEN


Résumé : Offrir au grand public soucieux de culture en même temps qu'au public de spécialistes les résultats correspondant à la traque d'un mot et d'un thème, à travers une recension des dictionnaires du XVIe siècle au XXIe siècle, telle est l'ambition des travaux ici présentés. Pour atteindre cet objectif, trois conditions sont nécessaires : choisir des mots suffisamment épais sémantiquement qui permettent aux spécialistes – mais aussi au public soucieux de se cultiver – de bénéficier de nombreuses informations inédites ; disposer d'un corpus de dictionnaires français qui soit le plus important possible ; trouver un éditeur érudit qui puisse diffuser les travaux issus de cette traque lexicographique et dictionnairique, en faisant en sorte que les ouvrages ne soient pas onéreux. Pour l'heure, sur des thèmes larges, comme « le vin », « le loup », « la mère », « le citoyen », « le chat », le pari est tenu et, donc, la traque se poursuit !

Consulter la table des matières

Présentation       
Jean PRUVOST
De l'approche lexiculturelle des dictionnaires monolingues : Le Nouveau Petit Robert 2010, Version électronique
Francesco ATTRUIA
Robert Galisson : un discours de la méthode. Recherches de lexicologie descriptive : la banalisation lexicale
Sabine ALBERT
Peut-on traduire un proverbe ?
Audrey WOZNIAK
À propos d'un constituant lexical de la modernité : aspects sémantiques du mot crise
Bruno COURBON
Discrimination prosodique et représentation du lexique : les connecteurs discursifs
Mélanie PETIT
Recherche d'invariants sémantiques sur base lexicale, illustrée par la création d'un jeu de langue
Philippe DORAY
La traque lexicographique et dictionnairique : du loup au chat en passant par le vin, le mariage et le citoyen
Jean PRUVOST