Revue de littérature comparée - N°4/2010

Hommage à Charles Dédéyan

Revue de littérature comparée - N°4/2010

Livre expédié sous 24h ouvrées
Pour retrouver vos livres favoris

Présentation

Le présent numéro réunit les actes de la journée d'hommage à Charles Dédéyan (1910-2003) qui, entre la génération des fondateurs (F. Baldensperger, J.-M. Carré) et les comparatistes d'aujourd'hui, a marqué de son immense culture et de sa puissante personnalité l'enseignement de la littérature comparée à la Sorbonne, assuré son rayonnement dans le monde entier et les progrès de la recherche dans cette discipline.
Organisée par Pierre Brunel, qui fut son disciple, son assistant puis son collègue à l'université de Paris-Sorbonne, cette journée d'hommage, le 19 juin 2010, a bénéficié de la présence et de la participation de la famille du Maître disparu, ce qui a permis de revenir à ses origines, à ce foyer comparatiste que constituaient déjà des Arméniens installés à Smyrne avant un nouvel exil.
C'est donc la personnalité entière, restée parfois secrète, de Charles Dédéyan et aussi la richesse exceptionnelle de sa bibliothèque qui, par des témoignages directs et émouvants ainsi que par des recherches savantes, sont ainsi révélées par ce numéro spécial de la RLC.
Une série de communications, dues à des collègues français et étrangers (Jacques Body, Pierre Brunel, Yves Chevrel, Francis Claudon, Giovanni Dotoli, Daniel Madelénat, Jean-Yves Masson, Hisashi Mizuno, Mikael Nichanian, Daniel-Henri Pageaux, Jean-Louis Backès), dont l'un de ses fils, Gérard Dédéyan, conduisent de l'homme à l'œuvre, d'une expérience vécue de la littérature comparée à une époque historique pour cette discipline jusqu'au bilan et au prolongement des recherches sur les grands sujets que Charles Dédéyan avait élus.
Une place particulière est faite à l'Italie, qu'il a tant aimée, et où vient de paraître, sous l'impulsion du Professeur E. Kanceff, un volume posthume consacré à Stendhal.

This presentation gathers together a day of tributes to Charles Dédéyan (1910-2003), who in the period in the history of comparative literature studies between the generation of its founders (F. Baldensperger, J.-M. Carré) and its modern day practitioners, marked his immense cultural prowess and his powerful personality in teaching comparative literature at the Sorbonne, assuring its flowering the world over and the advance of research in the discipline.
This day of homage, organised on the 19th of June 2010 by Pierre Brunel, who was Dédéyan's disciple, assistant, then his colleague at the Sorbonne, benefited from the presence and participation of the family of the late master. This allowed for an exploration of his origins and the development of comparative studies by Armenian exiles in Smyrna (modern-day Izmir), before their second exile.
It is therefore the whole Charles Dédéyan, who remains sometimes so secret, and also the exceptional richness of his library which, by direct and moving testimonies, as well as by scholarly research, is thus revealed by this special edition of the RLC.
A series of contributions, from colleagues both in France and abroad (Jacques Body, Pierre Brunel, Yves Chevrel, Francis Claudon, Giovanni Dotoli, Daniel Madelénat, Jean-Yves Masson, Hisashi Mizuno, Mikael Nichanian, Daniel-Henri Pageaux, Jean-Louis Backès), of whom one is Dédéyan's son, Gérard, lead us from the man to his work, and from a life lived in literature to a historical epoch for this discipline, right up to an assessment and to the extension of research into the big subjects which Charles Dédéyan explored.
Mention is particularly made of Italy, a country which Dédéyan so loved, and whence comes a recent posthumous volume (E. Kanceff ed.) of his devoted to Stendhal.

Consulter la table des matières

Avant-propos par Pierre Brunel
Message de Mme Jacqueline de Romilly
Ouverture. Hommage à Charles Dédéyan par Jean Mesnard

Articles
Gérard Dédéyan • Les « traducteurs de Smyrne » : une ambiance comparatiste ?
Mikael Nichanian • Les traducteurs arméniens de Smyrne : un cosmopolitisme littéraire
Pierre Brunel • Quand Charles Dédéyan franchit les Alpes
Giovanni Dotoli • Charles Dédéyan, précurseur de la critique sur Jean Mairet : La Sophonisbe
Daniel-Henri Pageaux • « Ce cavalier français qui partit d'un si bon pas ». Des années d'apprentissage aux années magistrales (1943-1956)
Jacques Body • Charles Dédéyan intercesseur
Yves Chevrel • Définir les lettres modernes : l'apport de la littérature comparée
Francis Claudon • Charles Du Bos et Charles Dédéyan : l'humain et les humanités
Daniel Madelénat • Un maître d'hier et d'aujourd'hui : Charles Dédéyan éducateur
Jean-Yves Masson • Le cosmopolitisme littéraire de Charles Dédéyan
Jean-Louis Backès • Pouchkine, Faust et le démon de la scène
Hisashi Mizuno • La recherche d'une nouvelle écriture poétique chez Gérard de Nerval — Sur les deux odelettes germaniques : « La Malade » et « Le Soleil et la Gloire »

Témoignages et documents
Bibliographie des traductions de l'imprimerie Dédéyan
Claire Dédéyan •  L'Enfant d'un port
Jacques Dédéyan • Charles Dédéyan et les livres ou la reconstitution d'une bibliothèque

Table des matières du livre posthume, Charles Dédéyan, En écoutant Stendhal, 2010
Compte rendu
Francis LAUX (coord.), Jean-Marie Carré l'illustre Ardennais (P. Brunel et D.H. Pageaux).
Résumé
Abstract
Table des matières — Année 2010