Revue de littérature comparée - N°3/2011

Revue de littérature comparée - N°3/2011

Livre expédié sous 24h ouvrées
Pour retrouver vos livres favoris

Présentation

Marie-Pierre LITAUDON, Les dessous apologétiques d'un transfert littéraire : quand l'éditeur Mame adapte, le premier, pour la jeunesse française The Last Days of Pompeii de Bulwer Lytton
En 1834, l'écrivain et diplomate anglais Bulwer Lytton publie The Last Days of Pompeii, fresque historique qui retrace le destin tragique de la célèbre cité romaine brusquement enfouie sous les cendres. Le succès international de ce roman à la Walter Scott est à l'origine, 6 ans plus tard, d'une adaptation française pour la jeunesse entreprise par l'éditeur catholique Alfred Mame. En quoi ce roman anglais « à la mode », pétri de romantisme, pouvait-il satisfaire les orientations religieuses et morales de cette maison d'édition ultraconservatrice ? Que se cache-t-il sous ce transfert littéraire qui justifie son insertion dans la « Bibliothèque de la jeunesse chrétienne » ?
Philippe CHARDIN, Roderick Hudson et The Lesson of the Master — Sauver l'art ou duper l'artiste ? Le modèle du récit de formation de l'artiste à l'épreuve de la duplicité jamesienne
La duplicité du récit jamesien jette, dans le roman de jeunesse Roderick Hudson et dans la longue nouvelle The Lesson of the Master que réunit cet article, un fort soupçon de déloyauté sur les épreuves traditionnellement im-posées, notamment dans le domaine amoureux, au héros en devenir du Künstlerbildungsroman des XIXe et XXe siècles, jeune écrivain ou jeune sculpteur ici : rivalité artistico-amoureuse trouble avec une figure paternelle ou fraternelle gémellaire ; perfidie destructrice du rôle joué par les femmes aimées ; manque de fiabilité des appels au sacrifice du mentor quand celui-ci prêche le sacrifice de la vie à l'art et brode sur les thèmes « sacrés » de la supériorité des signes de l'art sur les signes de la réussite sociale ou sur les signes de l'amour. Néanmoins, la complexité des techniques narratives jamesiennes et l'indécidabilité des fins de ces récits empêchent de conclure à coup sûr à l'intention préméditée de duper l'artiste chez ceux qui disaient vouloir sauver son art.
Yinde ZHANG, Pour une archéologie de la francophonie chinoise : le cas de Cheng Ki-tong
La francophonie chinoise, en l'espace de deux décennies, accède à une vi-sibilité visibilité accrue grâce à son succès médiatique et à sa reconnaissance institu-tionnelle. Elle appelle à des investigations sur son passé quelque peu occulté par l'histoire. Tcheng Ki-tong (Chen Jitong 陳¼¾Í¬ 1852-1907), diplomate et lettré de la fin d la Dynastie des Qing, est à ce titre une figure emblématique : il illustre par ses écrits et par sa production diverse une rhétorique ambiguë qui oscille entre la mythification de la Chine et une utopie universaliste exclusive des rapports de force. Les enseignements dont on pourra tirer de sa posture singulière permettront de mieux appréhender les enjeux d'aujourd'hui pour ce champ d'étude en constant renouvellement.
Elien DECLERCQ, « Écriture migrante », « littérature (im)migrante », « migration literature » : réflexions sur un concept aux contours imprécis
« Écriture migrante », « littérature (im)migrante », « migration literature », « écriture de l'entre-deux », « migrant literature », etc., autant de concepts qui se sont imposés ces dernières années dans le champ de la critique littéraire sans toutefois être clairement définis. Dans cet article, nous proposons quelques réflexions sur le concept de « littérature migrante » qui en est le dénominateur commun, avant de chercher à lui donner plus d'« élasticité sémantique » : même si l'expression littéraire de la migration ne procède pas forcément d'une visée autobiographique, la critique a plutôt tendance à voir dans ce concept les mouvements spatio-temporels de son auteur et de ses personnages. Nous insisterons sur le fait que cette littérature n'est pas exclusivement le produit des auteurs migrants et qu'elle n'est pas le seul fait de la littérature contemporaine.
Entre imitation et création : une théorie de l'« épigonisme ».

Marie-Pierre LITAUDON, The apologetical shady side of a literary transfer: when publisher Mame is the first one to adapt for French youth The Last Days of Pompeii by Bulwer Lytton
In 1834, the writer and British diplomat Bulwer Lytton publishes The Last Days of Pompeii, an historical novel that recounts the tragic fate of the famous Roman city suddenly buried under ashes. The international success of this novel after the manner of Walter Scott arouses six years later the publication of a French adaptation for youth orchestred by the Catholic publisher Alfred Mame. How this English "fashionable" novel, fed of romanticism, could it meet the religious and moral guidance of the ultraconservative publisher? What lurks there in this literary transfer that justifies its insertion in the “Library of Christian youth”?
Philippe CHARDIN, Roderick Hudson and The Lesson of the Master — To save Art or to fool the Artist ? The pattern of the Artist's Educational Novel put to the test of jamesian duplicity
The duplicity of jamesian narrative techniques in the early novel Roderick Hudson and in the substantial short story The Lesson of the Master, which is the object of this comparison, makes strongly suspicious the traditional challenges which the hero of an Artist's Educational Novel (a young writer and a young sculptor here) is supposed to run through: equivocal rivalry, both amorous and artistic, with a brotherly or with a fatherly gemellary character; destructive part played by the beloved women; lack of reliability of calls to sacrifice from the Mentor when he preaches the necessity to sacrifice Life to Art and develops “sacred themes” concerning the superiority of signs of Art upon signs of Love and signs of social success. Nevertheless, the complexity of narrative jamesian techniques and the impossibility to decide what is exactly the end of these two stories prevent the reader from definitive conclusions about those who might have intended to fool the Artist asserting to save his Art.
Yinde ZHANG, For an archaeology of the Chinese French-speaking Litera-ture: the case of Tcheng Ki-tong
The Chinese French-speaking literature, in two decades, has gained a higher visibility through media success and an institutional recognition. It calls for investigations into a past somewhat obscured by history. Tcheng Ki-tong (Chen Jitong 陳¼¾Í¬1852-1907), diplomat and man of letters of the late Qing Dynasty, is as such an iconic figure : through his writings and his diverse production, he shows an ambiguous rhetoric that oscillates between the mythologizing of China and an universalist utopia excluding balance of power. The lessons which can be drawn from this peculiar position will help us better understand today's issues for this field of study in perpetual renewal.
Elien DECLERCQ, “Écriture migrante”, “littérature (im)migrante”, “migration literature”: reflections on an imprecise concept
“Écriture migrante”, “littérature (im)migrante”, “migration literature”, “écriture de l'entre-deux”, “migrant literature” are concepts frequently used in literary criticism. These terms, however, are very often not very clearly defined. This article is an attempt to reflect and clarify the concept of 'migrant literature' which proves to be the common denominator between them. Our aim will then be to extend its semantic field and to make the concept more flexible: Even though the literary expression of migration does not per se imply an autobiographical approach, critics tend to favour the spatial and temporal movements of its authors and characters. In this article, we insist on the fact that migrant literature is not restricted to migrants alone and that is it not the exclusive product of contemporary literature.

Consulter la table des matières

Marie-Pierre LITAUDON - Les dessous apologétiques d'un transfert littéraire : quand l'éditeur Mame adapte, le premier, pour la jeunesse française The Last Days of Pompeii de Bulwer Lytton

Philippe CHARDIN - Roderick Hudson et The Lesson of the Master — Sauver l'art ou duper l'artiste ? Le modèle du récit de formation de l'artiste à l'épreuve de la duplicité jamesienne

Yinde ZHANG - Pour une archéologie de la francophonie chinoise : le cas de Cheng Ki-tong

Elien DECLERCQ - « Écriture migrante », « littérature (im)migrante », « migration literature » : réflexions sur un concept aux contours imprécis