L'Atelier des cinéastes

De la Nouvelle Vague à nos jours

L'Atelier des cinéastes
  • 376 pages
  • Livre broché
  • 13.5 x 19.1 cm
  • Essai caméra
  • Parution :
  • CLIL : 3080
  • EAN13 : 9782252038635
  • Code distributeur : 44566
  • Export ONIX 3.0
English version

Texte établi par : José MOURE, Gaël PASQUIER, Claude SCHOPP

Livre expédié sous 24h ouvrées
Pour retrouver vos livres favoris

Présentation

Ce livre d'entretiens est né du désir d'aller à la rencontre de cinéastes plus ou moins jeunes, plus ou moins reconnus, plus ou moins avancés dans leur carrière, et de leur donner tout simplement la parole. De la Nouvelle Vague à ses héritiers jusqu'à nos jours, de Jacques Rozier à Claire Denis puis Jérôme Bonnell, de Jean-Marie Straub et Luc Moullet à Vladimir Léon, d'Alain Cavalier à Vincent Dieutre et Lionel Baier, trois générations de cinéastes se succèdent. Ils parlent de leur pratique d'exception qui est la leur, à la fois artistique et artisanale, solitaire et collective ; ils disent la manière dont ils travaillent, dont ils rêvent, pensent et réalisent leurs films, dont ils vivent le cinéma et son rapport au monde ; ils racontent leur itinéraire, leur expérience créatrice, l'aventure toujours singulière qui consiste à donner vie à un désir de cinéma, à une idée de film ; ils ouvrent les portes de leur « atelier », et proposent un témoignage unique sur la création cinématographique depuis plus de cinquante ans.

Biographies Contributeurs

José MOURE

José Moure enseigne l'esthétique du cinéma à l'université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il a notamment publié : Vers une esthétique du vide au cinéma (L'Harmattan, 1997), Michelangelo Antonioni, cinéaste de l'évidement (L'Harmattan, 2001), (avec Daniel Banda) Le Cinéma, naissance d'un art (1895-1920) (Flammarion, coll. Champs Arts, 2008) et Le Cinéma : l'art d'une civilisation (1920-1960) (Flammarion, coll. Champs Arts, 2011).

Gaël PASQUIER

Gaël Pasquier est enseignant et prépare une thèse en Sciences de l'éducation

Claude SCHOPP

Claude Schopp, docteur d'État ès Lettres et Sciences humaines, s'est consacré à la réhabilitation d'Alexandre Dumas dont il s'est fait le biographe (Alexandre Dumas, Fayard, 2002; Dictionnaire Dumas, CNRS, 2010) et dont il a donné des éditions critiques des œuvres.Ils ont tenu tous les trois les pages cinéma des Lettres françaises entre 2004 et 2010.

Consulter la table des matières

Avant-propos
Chapitre 1. Raconter des histoires : les détours de la fiction
1. Paul Vecchiali : Faire un film est en soi un acte révolutionnaire
2. André Téchiné : La fiction du réel
3. Claire Denis : Retrouver dans les films le plaisir sensoriel de la lecture
4. Martin Provost : Filmer l'invisible
5. Pascale Breton : Un seul film possible
6. Gabriel Le Bomin : Laisser advenir la spontanéité de la vie
7. Serge Bozon : Le goût du récit
8. Axelle Ropert : Un idéal d'art classique
9. Lola Doillon : Un film contre l'autre
10. Jérôme Bonnell : Préparer l'irruption du hasard
Chapitre 2. Dire le monde comme il va : faire des films politiquement
1. Jean-Marie Straub : Creuser la réalité hors du dépôt de ce qui va de soi
2. Luc Moullet : Pour un cinéma primitif
3. Jean-Louis Comolli : La liberté du spectateur
4. Marie-Claude Treilhou : Pour une éthique de l'acte cinématographique
5. Claire Simon : Un film doit être une expérience
6. François Margolin : La fabrique du documentaire
7. Simone Bitton : L'exigence d'un regard
8. Olivier Ducastel et Jacques Martineau : Filmer sans pathos
9. Alain Guiraudie : Pour un communisme de l'individu
10. Vladimir Léon : Les marges de l'histoire et du cinéma
Chapitre 3. Éprouver le cinéma : chemins de traverse
1. Alain Cavalier : L'obsession cinématographique de la preuve
2. Jacques Nolot : Une autobiographie éparse
3. Eugène Green : Du théâtre baroque au cinéma
4. Joseph Morder : Entre Méliès et Lumière
5. Philippe Grandrieux : La force poétique du cinéma
6. Vincent Dieutre : Un cinéaste à son chevalet
7. Sólveig Anspach : Tourner, tourner encore
8. Frédéric Sojcher : Un désir de cinéma
9. Valérie Mréjen : De la vidéo d'artiste au cinéma
10. Lionel Baier : Les jeux du réel et de la fiction