Études de linguistique appliquée n°3/2012

N°167, juillet-septembre 2012

Études de linguistique appliquée n°3/2012

Livre broché 20,00 € Temporairement indisponible. Être prévenu de la disponibilité ?
Pour retrouver vos livres favoris

Présentation

LA MÉDIATION LINGUISTIQUE AU FONDEMENT DU SENS PARTAGÉ : VERS UN PARADIGME DE L'ENACTION EN DIDACTIQUE DES LANGUES
Résumé : Dans cet article je propose de définir la notion de médiation linguistique dans le para-digme de l'enaction (Varela, 1989). À partir d'une réflexion sur le sens donné à la notion de mé-diation dans le contexte politique linguistique européen, j'évoquerai son absence dans la didac-tique institutionnelle en France, situation qui suscite un questionnement sur le rapport entre la connaissance de la langue et les compétences de communication en contexte ; puis j'envisagerai la notion de médiation linguistique comme l'acte fondateur du sens partagé et de la connaissance incarnée. Il s'agira de montrer que, bien plus qu'une activité langagière d'un type nouveau, la mé-diation est une fonction constitutive de la connaissance et du langage qui se co-construit dans, par et pour l'interaction. J'illustrerai mes propos par une brève présentation de mise en œuvre de mé-diation enactée dans un projet expérimental en classe de sixième bilangue en milieu plurilingue.


MÉDIATION ET APPRENTISSAGE DES LANGUES : POURQUOI EST-IL TEMPS DE RÉFLÉCHIR À CETTE NOTION ?
Résumé : Alors que le CECR affirme que la compétence à communiquer langagièrement se dé-cline dans des activités communicatives pouvant relever au même titre de la réception, de la pro-duction, de l'interaction et de la médiation, cette dernière n'a pas vraiment été développée par les auteurs du CECR, et, par conséquent, n'a pas non plus été illustrée par des descripteurs ciblés. Pourtant, la vision du CECR attribue de facto à la médiation un rôle clé dans la nouvelle perspec-tive actionnelle, dans la mesure où il souligne à la fois le rôle de la co-construction du sens lors des activités d'interaction et le mouvement constant entre dimension individuelle et dimension sociale dans l'apprentissage des langues ainsi que leur complémentarité. Cette vision dynamique de l'apprentissage s'avère être très proche de la vision vygotskienne de la médiation. En effet, pour Lev Vygotski la médiation relie la dimension individuelle et la dimension sociale, et l'acte, qui permet de donner du sens et de structurer un apprentissage à travers la langue, s'accomplit à travers la médiation des processus mentaux mis en œuvre lors de l'accomplissement d'une tâche complexe. Notre contribution analysera ces deux notions de médiation pour s'interroger sur les affinités et les liens possibles ainsi que sur leur potentiel en termes de reconceptualisation du cadre théorique actuel en didactique des langues étrangères et secondes.

TRADUCTION ET MÉDIATION DANS L'ENSEIGNEMENT-APPRENTISSAGE LINGUISTIQUE
Résumé : Dans le cadre de l'enseignement des langues, en dehors des formations destinées aux professionnels, la traduction a joué pendant longtemps le rôle de Cendrillon, car trop liée aux ap-proches dites formelles. Depuis que les concepteurs du CECR, ont mis en évidence « la place considérable tenue par les activités de médiation dans le fonctionnement langagier ordinaire de nos sociétés » (CECR 2000 : 18), la traduction, considérée comme une forme de médiation parmi d'autres, a pu être réintégrée dans une pédagogie linguistique à visées communicative et inter-culturelle.
Dans cette contribution nous esquisserons d'abord l'évolution de l'enseignement de la traduction en Italie ; ensuite nous préciserons les raisons pour lesquelles la traduction, comme activité com-municative authentique de médiation ne peut être exclue d'un enseignement linguistique ; enfin, nous avancerons quelques propositions d'activités didactiques visant le développement de com-pétences linguistiques et interculturelles par le passage d'une langue-culture à l'autre.


LA MÉDIATION LINGUISTIQUE À L'UNIVERSITÉ : PROPOSITIONS POUR UN CHANGEMENT D'APPROCHE
Résumé : Notre contribution part du constat que l'enseignement de la traduction dans les filières universitaires consacrées aux langues, littératures et civilisations étrangères (LLCE) se trouve dans l'impasse et nécessite un réexamen critique, dans la mesure où la finalité des exercices tra-ditionnels du thème et de la version paraît mal définie et partiellement inadaptée au public actuel de ces formations. Sans mettre en cause la raison d'être des exercices de traduction, nous pen-sons que les propositions du CECR en matière de médiation linguistique sont d'une grande utilité pour repenser la conception des cours de traduction à l'Université. Prenant appui sur les descrip-teurs développés pour l'enseignement de la langue allemande (Profile deutsch), nous illustrerons les possibilités d'application du CECR dans le cadre universitaire. Au final, nos propositions vont dans le sens d'une généralisation des entraînements à la médiation linguistique sous forme de leur intégration dans d'autres types de cours des filières LLCE.

LA MISE EN ŒUVRE DE LA MÉDIATION LINGUISTIQUE DANS L'ENSEIGNEMENT DES LANGUES VIVANTES EN ALLEMAGNE : INSTRUCTIONS OFFICIELLES, MANUELS, PRATIQUES DE CLASSE
Résumé : La médiation linguistique, quoique préconisée par le CECR et les programmes sco-laires, et réalisée sous forme de tâches d'apprentissage concrètes dans les manuels, ne fait son apparition dans la pratique didactique des langues vivantes que de manière timide. Pour illustrer cette réalité contradictoire, je me proposerai d'analyser la base théorique et didactique de la mé-diation linguistique, pour étudier ensuite le matériel pédagogique proposé pour l'enseignement du français dans le système éducatif allemand. Je reproduirai enfin les principaux résultats d'un projet de recherche empirique qui tente de reconstruire les pratiques médiatrices telles qu'elles se réalisent dans l'enseignement du français dans deux lycées de Basse Saxe (Allemagne). Les analyses tendent à démontrer que les pratiques de classe n'accomplissent qu'une partie très res-treinte du potentiel langagier et interculturel des tâches de médiation linguistique.


POUR UN DÉVELOPPEMENT PRÉCOCE DE LA COMPÉTENCE DE MÉDIATION LINGUISTIQUE : L'EXEMPLE DE L'ENSEIGNEMENT DU FRANÇAIS DANS LES COLLÈGES ALLEMANDS
Résumé : L'enseignement du français comme LVE dans les lycées et les collèges allemands ne peut plus se passer de la médiation linguistique. Dans la mesure où cette activité, introduite par le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECR), a été reprise par le cadrage national des programmes pour le collège et le lycée, les documents officiels encouragent le rem-placement de la version traditionnelle par des activités de médiation linguistique. Par conséquent, celle-ci se trouve aujourd'hui au centre des discussions des didacticiens et des enseignants, qui soulignent la valeur pratique de la médiation pour la communication authentique au-delà du cadre de l'école, aidant à renforcer la motivation des élèves.
Notre contribution décrit d'abord la place de la médiation dans les programmes officiels scolaires allemands ainsi que les compétences visées par les manuels de niveau lycée (Horizons, éd. Klett ; Parcours plus, éd. Cornelsen). Cependant, l'essentiel de nos réflexions se réfère à l'enseignement du français au niveau collège, en s'interrogeant sur l'opportunité de construire le plus tôt possible une compétence de médiation.

ACTIVITÉS LANGAGIÈRES DE MÉDIATION DANS LE SYSTÈME DE CERTIFICATION GREC KPG
Résumé : L'introduction du concept de médiation dans le sens spécifique ¬d'activité langagière de médiation dans le CECR publié par le Conseil de l'Europe constitue une innovation de premier plan et une source de réflexion majeure dans le domaine de l'enseignement/apprentissage. Le système grec de certification en langues KPG innove en ce sens qu'il intègre dans ses épreuves des activités langagières de médiation écrite et orale. Ce corpus inédit présente une application pratique du concept et instaure une relation dialectique entre la théorie et la pratique. À partir d'exemples d'activités langagières de médiation du KPG, il est possible de déterminer les compo-santes d'une situation de médiation et de proposer une modélisation de la situation, du rôle des acteurs en présence et des relations qu'ils entretiennent entre eux, afin de mettre en évidence et d'explorer les différentes facettes de ce concept pluriel et complexe.


L'APPRENANT-MÉDIATEUR : ENJEUX ET PERSPECTIVES DES TRADUCTIONS SPONTANEES EN CLASSE DE FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGERE
Résumé : L'apprenant de Français Langue Étrangère, lors de l'incompréhension d'un énoncé par l'un de ses pairs, se révèle parfois être un médiateur de choix : traduisant le discours incompris dans une langue intermédiaire (ici l'anglais), il semble faciliter l'apprentissage du français à son pair de niveau plus faible. Or l'observation de classes montre que l'occurrence de ce phénomène n'est en aucun cas linéaire et se trouve fortement conditionnée par un réseau complexe de fac-teurs connexes. Cet article se propose de décrire les phénomènes d'ordre sociologique suscep-tibles d'inhiber le processus de médiation par traduction entre apprenants. En nous appuyant sur des exemples tirés d'une recherche de terrain, nous nous interrogerons sur les représentations des langues française et anglaise et finalement sur l'influence de l'enseignant sur le groupe-classe.

Consulter la table des matières

Avant-propos. — La médiation, un maître mot, un mot de maîtres, par Jean PRUVOST

Présentation, par Joëlle ADEN et Dirk WEISSMANN

La médiation linguistique au fondement du sens partagé : vers un paradigme de l'enaction en di-dactique des langues, par Joëlle ADEN

Médiation et apprentissage des langues : pourquoi est-il temps de réfléchir à cette notion ?, par Enrica PICCARDO

Traduction et médiation dans l'enseignement-apprentissage linguistique, par Maddalena DE CARLO

La médiation linguistique à l'Université : propositions pour un changement d'approche, par Dirk WEISSMANN

La mise en œuvre de la médiation linguistique dans l'enseignement des langues vivantes en Alle-magne : instructions officielles, manuels, pratiques de classe, par Birgit SCHÄDLICH

Pour un développement précoce de la compétence de médiation linguistique : l'exemple de l'enseignement du français dans les collèges allemands, par Christine MICHLER
Activités langagières de médiation dans le système de certification grec KPG, par Sandrine ALÈGRE
L'apprenant-médiateur : enjeux et perspectives des traductions spontanées en classe de Français Langue Étrangère, par Laura NICOLAS


COMPTES RENDUS DE THÈSES ET DE PUBLICATIONS


OUVRAGE

Hervé Adami et Véronique Leclercq (dir.), Les Migrants face aux langues des pays d'accueil, acquisition en milieu naturel et formation, Presses universitaires du Septentrion. Compte rendu par Jean Pruvost

Biobibliographies des contributeurs