L'Embryogenèse du monde et le Dieu silencieux

L'Embryogenèse du monde et le Dieu silencieux

Édité par : Fabrice Colonna

Livre broché 35,00 € Temporairement indisponible. Être prévenu de la disponibilité ?
Pour retrouver vos livres favoris

Présentation

Malgré un titre qui peut paraître imposant et intimider, le lecteur trouvera dans ce livre le condensé, particulièrement clair et élégant, que Raymond Ruyer voulut donner de sa pensée au soir de sa vie, en un ultime effort de présentation et d'actualisation. L'ouvrage, entièrement achevé, était jusqu'à ce jour inédit, ce qui fait de sa publication un événement.

La pensée de Ruyer a retenu l'attention de nombre des penseurs les plus importants de la seconde moitié du XXe siècle (comme Merleau-Ponty, Canguilhem, Deleuze ou Lacan), qui n'hésitaient pas à la placer au plus haut. La publication du dernier manuscrit philosophique de Ruyer représente l'occasion de se familiariser avec sa pensée et de lui accorder enfin la place qu'elle mérite.

L'objectif du philosophe de Nancy a consisté à construire un système métaphysique ajusté aux découvertes de la science contemporaine. S'il est bien question ici de « Dieu », ce n'est pas dans la perspective d'une révélation : le Dieu de Ruyer est un Dieu spéculatif, comme celui d'Aristote ou de Whitehead, et nous sommes loin des considérations sur « le savant et la foi ». D'autre part, « l'embryogenèse du monde » n'est pas une rêverie incontrôlée sur quelque Œuf primordial, mais une tentative argumentée de constituer un panpsychisme à la manière de Leibniz, selon ce que Ruyer appelle lui-même une « monadologie corrigée ».

Philosophe majeur du XXe siècle, Raymond Ruyer (1902-1987) est notamment l'auteur de La Conscience et le Corps (1937), L'Utopie et les Utopies (1948, rééd. Gérard Monfort, 1988), Néo-finalisme (1952, rééd. PUF, 2012), La Gnose de Princeton (1974, rééd. « Pluriel », 1977).

Fabrice Colonna, ancien élève de l'École normale supérieure (Ulm), agrégé et docteur en philosophie, a publié un ouvrage sur le philosophe : Ruyer (Les Belles Lettres, 2007).

Presse

Le lecteur aurait tort de s'effrayer d'un titre indéchiffrable,L'Embryogenèse du monde et le Dieu silencieux: Ruyer a une belle rigueur de pensée, un art consommé de la clarification, une plume intelligente et poétique.
Artpress - 01/06/2014

Consulter la table des matières

Présentation, par Fabrice Colonna

Note sur le texte

Avant-propos

Faut-il appeler Dieu, « Dieu » ?

Dieu comme averse de sable

Dieu comme énergie

Dieu comme végétal

Dieu comme animal

Dieu comme homme parlant

Première partie : L'embryogenèse des organismes

L'embryologie est une science plus fondamentale que la linguistique

La technique externe comme embryogenèse continue

Qu'est-ce que la conscience embryonnaire ?

L'embryologie physico-chimiste et l'orthodoxie scientiste

La conscience de l'embryon

La conscience primaire

Il n'y a pas d'inconscient

Dualité de la conscience

Origine de l'illusion de « l'individu-je »

L'individualité rattrapée et la conscience seconde

Les thèmes et la mémoire thématique

La mémoire-habitude

La vraie mémoire thématique n'est dans l'espace que par un pied-à-terre

Un thème mnémique ne peut être qu'en deçà de l'espace

Un thème mnémique est au-delà des explications moléculaires

Valeur de la génétique moléculaire

Intelligence et mémoire

L'intelligence et l'instinct

Des informations stockées ne sont pas de la mémoire

Caractère fondamental de la participation

Les thèmes modulateurs

L'architecture psychique et les thèmes-montages

Les étages et la gerbe

Les tissages

Deuxième partie : L'embryogenèse du monde

La mémoire comme potentiel autonome

Détachement progressif du potentiel mnémique

Induction causale et causalité aveugle

Tous les êtres s'efforcent à leur normalisation

La finalité ne peut être niée sans contradiction

Finalité dans le monde et finalité du monde

La création du monde

La création du monde selon la cosmogonie scientifique

Finalité du bâti cosmique

L'océan universel et les éponges sémantiques

Dieu et l'Anti-Dieu

Les formes et les valeurs

Dieu est-il le « Bon Dieu » ?

Dieu est-il le Tout-puissant ?

Dieu est-il la suprême intelligence ?

Dieu est-il le justicier ?

Dieu, comme Dieu de la beauté

Dieu comme sportif, ou comme aventurier

« Dieu est Amour »

Dieu est-il saint ?

Dieu est-il l'éducateur du genre humain ?

Dieu, et le monde-comme-machine-à-faire-des-dieux

Demi-panthéisme, ou Dieu réservé et Dieu participé

Demi-panthéisme ou théisme « bien tempéré »

Le « bricolage » comme phénomène universel

Dieu est comme ceci et aussi comme cela

Dieu ne s'incarne pas historiquement

Dieu ne se révèle pas à des initiés

Les révélations magiques oraculaires ou spirites

Dieu n'entend pas les prières

Dieu ne conclut d'alliance particulière avec aucun peuple

Troisième Partie : Les quasi-embryogenèses sociales

Les « droits de l'homme » contre l'embryogenèse sociale

Les contradictions des « sociétés linguistiques »

Les deux emplois du langage dans la morphogenèse sociale

Théologie de l'opposition entre l'organique et le rationnel

Toutes les querelles politiques tournent autour de l'opposition « vital-rationnel »

Le gouvernement divin est obscurantiste

Conclusion

Annexe

Index nominum