L'Horizon

L'Horizon
  • 168 pages
  • Bibliographie
  • Livre broché
  • 13.4 x 21 cm
  • 50 questions
  • Parution :
  • CLIL : 3080
  • EAN13 : 9782252039144
  • Code distributeur : 47742
  • Export ONIX 3.0
English version

Livre expédié sous 24h ouvrées
Pour retrouver vos livres favoris

Présentation

Limite de mon champ visuel, l'horizon me lie au monde et à autrui. Il est là-bas, mais cette limite n'est pas objective. Et pourtant, combien de fois ai-je l'impression que je pourrais m'en approcher, le toucher, passer au-dessous ou au-delà ? C'est dans un sens presque tangible qu'il faut aborder l'horizon. S'il est fabuleux et imaginaire – si nul ne peut le rejoindre –, il n'en constitue pas moins un repère stable pour les premiers astronomes, un guide pour les navigateurs et une assise vers laquelle se tournent les cosmonautes. Dans les sciences comme dans les arts, il constitue un instrument essentiel et paradoxal pour penser les rapports entre la terre et le ciel. Tantôt ligne, tantôt cercle, ouverture ou clôture, support du point de fuite ou lieu chimérique, marque du fini ou résonance de l'infini, limite enveloppante ou abîme vertigineux, les aspects apparemment contradictoires de l'horizon nous obligent à nous demander quelle est son unité. Le présent ouvrage montre, à travers le rôle qu'il a joué dans des champs aussi différents que l'astronomie, l'histoire des grandes découvertes et la représentation de la perspective, comment il a servi d'appui dans la construction du monde.

Historienne de l'art et philosophe de formation, Céline Flécheux est maître de conférences en esthétique à l'université Paris Diderot - Paris 7.

Presse

« L'exercice, fort réussi, tient de la variation musicale au carrefour des sciences et des arts. De proche en proche, en suivant Céline Flécheux, on découvre toutes sortes d'horizons à commencer par celui-ci : l'usage du terme au pluriel date seulement des temps modernes. Le périple conduit allègrement les lecteurs des astronomes grecs au cinéma, d'Einstein à la phénoménologie, du De Pictura (De la peinture) d'Alberti (1435) jusqu'aux pages ou Henri Michaux imagine que tout horizon, par magie, ait soudain disparu «La soudaine soustraction de l'horizon (… ) me causa une angoisse tellement grande que je n'aurais plus osé faire un pas», écrit le poète. (…) »
Le Monde des Livres - 21/02/2014

« En mobilisant l'histoire de l'art mais aussi l'histoire des sciences et l'anthropologie, Céline Flécheux accomplit un formidable « tour d'horizon de l'horizon ». Elle en fait une matrice de créativité dans les différents champs de savoir ou puise son livre. » 
Philosophie Magazine - 01/04/2014

Céline Flécheux, historienne de l'art et philosophe de formation, a fait de l'horizon l'objet de son étude, mêlant avec brio ces deux disciplines et bien d'autres encore - la biophysique, l'astronomie, la littérature, la poésie...
Beaux-Arts Magazine - 17/04/2014

Biographies Contributeurs

Céline FLÉCHEUX

Historienne de l'art et philosophe de formation, Céline Flécheux est maître de conférences en esthétique à l'université Paris Diderot-Paris 7. Ses recherches portent notamment sur la question de l'horizon. Elle collabore par ailleurs régulièrement à des publications dans le champ de l'art contemporain (Robert Smithson, Ed Ruscha, François Morellet, Emmanuel Saulnier, Nancy Rubins, Abraham Poincheval, etc.).

Consulter la table des matières

Remerciements

Avant-propos. Les paradoxes de l'horizon

1. Pourquoi l'horizon incite-t-il à la spéculation ?

Chapitre I. Où est l'horizon ?

2. Pourquoi l'horizon a-t-il une telle puissance d'évocation ? Pourquoi se développe-t-il dans des champs aussi différents que le paysage, l'économie, la politique, l'art, etc. ?

3. Comment l'horizon peut-il être à la fois ouverture et clôture ?

4. En quel sens l'horizon peut-il être considéré comme le premier fait de l'astronomie ?

5. Qu'est-ce que l'horizon astronomique ?

6. L'horizon astronomique perd-il son sens après Copernic ?

7. L'horizon astronomique persiste-t-il aujourd'hui ?

8. À quelle distance est l'horizon ? Faut-il un homme pour le voir ?

10. L'horizon est-il chimérique ?

Chapitre II. Les extrémités du monde. Recul de l'horizon

11. Comment est advenue la multiplication des horizons ? pourquoi scruter l'horizon peut-il déclencher des vertiges ?

12. Y a-t-il un horizon originaire ?

13. Jusqu'où faire reculer l'horizon dans le ciel et sur quel « ailleurs » ouvre-t-il ?

14. Peut-on repousser l'horizon au-delà de la Terre ?

15. Voyager, est-ce changer d'horizon ?

16. L'horizon recule-t-il avec les déplacements dans l'espace ou disparaît-il ?

17. L'élargissement de l'horizon a-t-il pour effet d'agrandir encore le monde ou, au contraire, d'en réduire les dimensions ?

Chapitre III. Horizon/horizontal. L'horizon dans la vision perspective

18. À partir de quand l'horizon devient-il un problème artistique ?

19. Quel est le rôle de l'horizon dans la perspective théorisée par Alberti ?

20. Comment l'horizon était-il représenté en peinture au temps d'Alberti ?

21. Comment l'horizon est-il devenu une ligne ?

22. Quand et comment l'horizon en vient-il à cesser de désigner la finitude du plan ?

23. L'horizon peut-il se défaire de la perspective ?

24. Les lointains ne peuvent-ils être présentés autrement que par une réduction proportionnelle des grandeurs à l'horizon ? Les couleurs ne participent-elles pas, elles aussi, à donner le sentiment que le monde se creuse en profondeur ? L'horizon dépend-il nécessairement du plan géométrique ou peut-il s'affirmer sans ligne de construction préalable ?

25. En quoi la perspective serait-elle un frein à la construction de la profondeur sur une surface plane ?

26. Comment relier l'horizon, la perspective et le paysage ?

27. L'horizon est-il encore une préoccupation contemporaine parmi les artistes ? N'est-il aujourd'hui que le symbole essoufflé d'un monde désuet qui ne peut plus être contemplé ou conserve-t-il sa puissance créatrice ?

28. L'horizon est-il porteur de réconciliation ?

Chapitre IV. Horizon : figure ou fond ?

29. Qu'est-ce que le rapport figure/fond et en quoi est-il précieux pour penser l'horizon ?

30. Dans quelle mesure le ciel est-il un fond ?

31. En quel sens peut-on parler de verticalisation du fond ?

32. En peinture, le paysage constitue-t-il le fond de l'histoire ?

33. L'horizon est-il neutre dans un paysage ? comment peut-il orienter sa perception ? En quoi le paysage de guerre redéfinit-il le rapport à l'horizon ?

34. L'horizon est-il nécessairement un facteur de concorde et d'espoir ? Ne peut-il être le vecteur d'une force discordante que rien ne peut pacifier ?

35. Le conflit perceptif est-il lié au couple animé/inanimé ?

36. L'éclaircissement des horizons permet-il une meilleure saisie des événements ?

37. Mais est-ce si vrai ? N'y a-t-il pas là une équivalence rapidement admise de l'éclaircissement de l'horizon à l'acceptation de ce qu'il a éclairci ? L'éclaircissement des horizons conduit-il à toujours accepter les raisons ?

Chapitre V. Horizon : distance et proximité

38. L'horizon n'est-il que visuel ? dans les cas de cécité ou d'aveuglement, peut-on trouver un équivalent de l'horizon auprès des autres sens ?

39. Qu'en est-il du lointain, de la distance et de la proximité dans l'expérience de la cécité ? Le récit de la cécité par John Hull nous apporte-t-il des indices ?

40. Quelles différences l'aveugle John Hull observe-t-il entre le monde visuel et le monde sonore ?

41. La cécité prive-t-elle le monde de fond en le privant d'horizon ?

42. La privation d'un sens pose la question du transfert possible de l'horizon dans les autres sens : en quel sens est-ce possible ?

43. Quelle serait alors la différence entre l'horizon du paysage et l'horizon de l'espace géographique ?

44. L'horizon est-il donc un fond pour la perception ? Par qui est vu l'horizon de Melancholia I ?

45. Peut-on trouver un équivalent de l'horizon dans les sens et les arts autres que visuels ?

46. Dans quelle mesure peut-on parler d'un horizon au cinéma ?

47. Ne s'est-il pas produit, avec la phénoménologie, une assimilation entre le fond et l'horizon ?

48. Peut-on penser un horizon en sculpture ?

Conclusion

49. Comment dissocier l'horizon de l'utopie ?

50. « Que faire ? » et comment faire ?

Bibliographie

Index des noms cités