La Littérature latine inconnue

Tome I: L'Époque républicaine. Tome II: L'Époque impériale

La Littérature latine inconnue

Une enquête captivante.

(Le Matricule des Anges)

Livre expédié sous 24h ouvrées
Pour retrouver vos livres favoris

Présentation

Citant A.F. Wert qui constatait, il y a plus de cent ans en dressant l'état des lieux, que sur les 772 auteurs latins, dont nous avons gardé le souvenir, 276 ne sont que des noms ; que pour 352 d'entre eux nous ne possédons que des fragments, que seuls les 144 qui restent – soit 20% du nombre total – ont préservé un ou plusieurs ouvrages, Henry Bardon écrit :
Imaginons une littérature française où des bribes du Serment de Strasbourg, quelques vers de Soties ou du Roman de Renard, une strophe de la Chanson de Roland représenteraient les écrivains du Moyen Âge ; pour le siècle classique, point de Racine (je songe à Varius) ; pas davantage de Lamartine (je pense à Gallus) ; des genres entiers auraient disparu, sans qu'il en subsistât autre chose que quelques lignes atrophiées et suspectes. Bref, une brume de néant, d'où émergeraient, plus ou moins, quelques cimes.
Exploitant néanmoins les milliers de témoignages qui, épars dans les œuvres conservées, documentent l'existence éphémère d'une foule d'ouvrages disparus, un travail de géant s'était engagé, depuis Robert et Henri Estienne jusqu'à Émile Baehrens, pour lutter contre les forces de destruction, enquête inlassable qui se poursuit encore aujourd'hui. Néanmoins les conditions étaient déjà assez largement réunies au milieu du siècle dernier pour qu'un athlète de la philologie, s'appuyant sur cette riche fenaison et la dominant, s'emploie à en réunir les résultats pour les ordonner chronologiquement dans une vision d'ensemble, un immense panorama, rétablissant les perspectives et brossant la toile de fond sur laquelle se détachent et se comprennent les chefs-d'œuvre conservés. C'est l'exploit inédit et non réédité que réalisent ces deux volumes, qui comprennent, à leur sortie, respectivement 384 et 344 pages et englobent, le premier, la période républicaine, le second l'époque impériale, soit près de huit siècles (IVe av.-Ve ap. J-C.), au terme desquels l'auteur tente de cerner les causes historiques et la disparition de tant d'œuvres parfois magistrales.

Presse

Entre 1952 et 1956 et au prix d'un énorme travail, Bardon, par ailleurs éditeur pour la "Budé", la collection des classiques latins aux Belles Lettres, et même d'Agrippa d'Aubigné, donnait dans les deux volumes sensationnels de La Littérature latine inconnue un extraordinaire panorama des lettres latines. (...) Bref c'est à la redécouverte d'une nouvelle bibliothèque d'Alexandrie que nous convoque Henry Bardon dont le riche propos se lit comme une enquête captivante.
Le Matricule des Anges - 01/07/2014

Biographies Contributeurs

Henry BARDON

Henry Bardon, professeur de latin à la Faculté des Lettres de Poitiers et titulaire de la chaire Franqui à Bruxelles, éditeur de Quinte Curce (1947-1948) et de Catulle (1970), a été, depuis sa thèse sur Les Empereurs et les Lettres latines d'Auguste à Hadrien (1940) l'auteur de nombreux ouvrages, dont : Il genio latino (1961), dont la version française (1963) a été couronnée par un prix de l'Académie française, Le Crépuscule des Césars (1964), les Propositions sur Catulle (1970), ainsi que plus de deux cents articles. Ses Mélanges ont été édités en 1985 dans la revue Latomus par les soins de Marcel Renart et Pierre Laurens.

Consulter la table des matières

Tome I


AVANT-PROPOS


PREMIÈRE PARTIE : DES ORIGINES A LA GÉNÉRATION DE CICÉRON.

CHAPITRE I. – DES ORIGINES A TÉRENCE.
Origines de la littérature latine : conditions politiques et sociales p.17.- Les genres anonymes : chants de banquets, chants triomphaux p.19- APPIVS CLAVDIVS CAECVS : son œuvre littéraire p.20 – Les Orateurs : FABIUS CVNCTATOR, Q. CAECILIVS METELLVS, SCIPION l'Africain, M. CORNELIVS CATHEGVS, divers p.26 ; PAUL-EMILE p.28.- Les Annalistes : L. CINCIVS ALIMENTVS, divers p.30.- Un Savant : M. FVLVIVS NOBILIOR p.32- Poètes lyriques : P. LICINIVS TEGVLA, MEMMIA TIMOTHOE p.34- Auteurs comiques : La palliata : LICINIVS IMBREX, PLAVTIVS, AQUILIVS, TRABEA, ATILIVS p.35. La togata : TITINIVS p.39 –La littérature latine archaïque ; tragédies et épopées ? p.43.

CHAPITRE II.- AU TEMPS DE TÉRENCE ET DE SCIPION ÉMILIEN.
Le moment politique et moral, l'imitation de la Grèce p.45- Auteurs comiques : La palliata : le problème de Térence p.46 ; LVSCIVS LANVVINVS, IVVENIVS, VATRONIVS p.47 ; fragments divers p.50 ; La togata p.52- Poètes tragiques : POMPILIVS p.52- Poètes divers : GANNIVS, M. PLAVTIVS p.53- Les Orateurs : M. SERGIVS SILVS, Q. CAECILIVS METELLVS le Macédonique, divers p.55 ; SER. SVLPICIVS GALBA, divers p.57 ; SCIPION EMILIEN, LAELIVS p.59 ; la laudatio de Scipion Emilien p.65 ; divers p.68- Les Annalistes : C. ACILIVS, A. POSTVMIVS ALBINVS p.70 ; L. CASSIVS HEMINA, Cn GELLIVS p.73- Les Techniciens : les juristes p.81 ; un érudit : L. FVRIVS PHILVS p.81. Les sciences de la nature : C. SVLPICIVS GALLVS et l'astronomie p.82 ; l'agriculture : traduction de MAGON p.83, les SASERNA p.84- Emprunts à l'hellénisme et caractères nationaux p.85.

CHAPITRE III.- AU TEMPS DES GRACQUES.
Les transformations sociales et leurs répercussions politiques p.87. CORNELIE p.88. Les Orateurs : l'éloquence des GRACQUES, divers p.91 ; C. FANNIVS, C. PAPIRIVS CARBO, M. LIVIVS DRVSVS, M. AEMILIVS SCAVRVS, divers p. 93 ; C. SCRIBONIVS CVRIO, C. TITIVS, FAVORINVS p.96 ; divers, Q. CAECILIVS METELLVS le Numidique, L. AELIVS STILO p.99- Les Annalistes : ALFIVS, L. CALPVRNIVS Piso, C. SEMPRONIVS TVDITANVS p.102 ; C. FANNIVS, VENNONIVS p.106 ; L'Autobiographie ; origines du genre, M. AEMILIVS SCAVRVS, P. RVTILVS RVFVS, SEMPRONIVS ASELLIO p.108- Une personnalité éminente : Q. LVTATIVS CATVLVS, sa culture p.115, ses discours p.116, ses poésies p.117, son activité d'historien p.119 ; fragments contestés p.121 ; LVTATIVS DAPHNIS p.121 ; maîtres et esclaves lettrés p.122 ; CATVLVS protecteur des Grecs p.123 ; le « cercle littéraire » de CATVLVS : Les poètes : PORCIVS LICINVS p.124, VOLCACIVS SEDIGITVS p.128, VALERIVS AEDITVVS p.131- L'activité théâtrale. Tragédies : C. TITIVS p.132 ; les fragments anonymes p.133. Comédies : la palliata : TVRPILIVS p.135 ; la togata : L. AFRANIVS p.138- Les Techniciens : les juristes p.143. La philologie : AVRELIVS OPILLVS, M. IVNIVS GRACCHANVS, IVNIVS CONGVS p.144- Importance littéraire de la période des Gracques p.146.

CHAPITRE IV.- AU TEMPS DE SYLLA.
Les complexités de la politique p.149- SYLLA : le vaisseau de Mahdia et les goûts artistiques de Sylla p.150 ; sa poésie, sa philosophie p.151, sa passion pour le théâtre p.152, son éloquence p.152, ses Mémoires p.153 ; Sylla et Quadrigarius p.157- Le théâtre. La tragédie et son déclin : C. IVLIVS CAESAR STRABO. Succès du mime : le faba mimus p.158 ; Cn. MATIVS p.161. L'atellane : L. POMPONIVS, NOVIVS, APRISSIVS, T. QVINCTIVS ATTA p.163- Les Orateurs. Le problème de la transcription des discours prononcés p.165 ; liste des orateurs de ce temps p.167 ; M. ANTONIVS et L. LICINIVS CRASSVS p.169 ; C. AVRELIVS COTTA et P. SVLPICIVS RVFVS p.174 ; L. MARCIVS PHILIPPVS p.174 ; C. PAPIRIVS CARBO ARVINA p.175 ; HELVIVS MANCIA p.175-Les Poètes : MANILIVS p.177 ; l'épopée : HOSTIVS, AVLVS FVRIVS d'Antium p.178. Poètes divers : la poésie panthéiste de Q. VALERIVS de Sora p.181, VALERIVS de Sora et VALERIVS AEDITVVS p.183 ; VALERIVS VALENTINVS p.184 ; la lex Tappula p.185 ; SEIVS : le problème de la personnalité p.186, ses vers p.187 ; LAEVIVS p.189- La littérature technique. Juristes p.195 ; l'agriculture p.195. Les grammairiens : M. ANTONIVS GNIPHO p.196, M. POMPILIVS ANDRONICVS p.196, CORNELIVS EPICADVS p.197, STABERIVS EROS p.198- Force du courant italique en littérature, à l'époque de Sylla p.198


DEUXIÈME PARTIE : LA GÉNÉRATION DE CICÉRON.

CHAPITRE V.- AUTOUR DE CICÉRON : PHILOSOPHES ET ORATEURS.
Politique et littérature ; la carrière de César ; grandeur de Cicéron p.201- La philosophie : les interlocuteurs des dialogues cicéroniens p.203, le rôle des Grecs p.203 ; les correspondants de Cicéron, Caerellia p.204. Les Epicuriens : RABIRIVS, CATIVS, AMAFINIVS p.205, L. SAVFEIVS p.207 ; place de Lucrèce p.208- Les ouvrages philosophiques de BRVTVS p.209.-L'éloquence : conditions de publication p.211. Liste des orateurs peu connus p. 212. L'activité oratoire, année par année p.214. HORTENSIVS p.217 ; C. SCRIBONIVS CVRIO le père p.219, CVRION le jeune p.220 ; M. FAVONIVS p.221 ; quelques femmes p.222- textes significatifs : éloquence de CANNVTIVS p.223 ; l'éloquence tribunicienne : L. NOVIVS et T. MVNATIVS PLANCVS p.224 ;- CALVVS p.225, CAESAR p.226, MEMMIVS p.228, BRVTVS p.228, MARC ANTOINE p.229, CAELIVS p.229- Les adversaires de Cicéron : C. ERVCIVS p.232, SERVIVS SVLPICIVS p.234, CATON p.235, C. TORQVATVS p.236 ; divers, L. SEMPRONIVS ATRATINVS p.239, L. HERENNIVS BALBVS p.240 ; M. IVVENTIVS LATERENSIS et L. CASSIVS p.241.

CHAPITRE VI.- AUTOUR DE CÉSAR ET DE SALLUSTE : HISTORIENS ET PAMPHLÉTAIRES.
L'histoire. Rôle de César et Salluste dans l'historiographie latine p.247- Historiens obscurs : CASCA, PROCILIVS, QVINTVS CICERO p.248 ; les Annales d'HORTENSIVS p.249- La continuation de l'ancienne annalistique. Les grandes œuvres : L. CORNELIVS SISENNA p.251, C. LICINIVS MACER p.258 ; C. SVLPICIVS GALBA, Q. AELIVS TVBERO p.260 ; LVCCEIVS p.263, TANVSIVS GEMINVS p.264- Tendances nouvelles. Les résumés chronologiques : CORNELIVS NEPOS, ATTICVS, VARRON et L. SCRIBONIVS LIBO p.266 ; les abrégés de BRVTVS, et la mode de biographies-répertoires p.269. La biographie : C. OPPIVS, TIRON p.271, L. VOLTACILIVS PITHOLAVS p.272, L. CALPVRNIVS BIBVLVS p.273. Ouvrage portant sur des périodes limitées : rappel de l'activité historique de Cicéron p.273 ; P. VOLVMNIVS p.275.- César et Salluste jugés par rapport à leurs contemporains p.275.- Les Pamphlets. La querelle « Caton » et la « querelle César » : HIRTIVS, M. FADIVS GALLVS, MVNATIVS RVFVS, L. AVRVNCVLEIVS COTTA, C. OPPIVS, L. CORNELIVS BALBVS, CVRION le père, A. CAECINA, EMPYLVS, M. ACTORIVS NASO, divers p.276- Le « pamphlet-discours » : Invectives et œuvres diverses p.285 ; C. ANTONIVS et CATILINA, LVCCEIVS p.286. Le « pamphlet-lettre » : ANTOINE et OCTAVIEN p.286, divers p288. Le « pamphlet-libelle » : divers, OCTAVIEN, ANTOINE, VALERIVS, MESSALLA p.288.- Importance de l'éloquence et des pamphlets pour reconstituer le milieu social, politique et littéraire. p. 290

CHAPITRE VII.- AUTOUR DE VARRON : SAVANTS ET TECHNICIENS.
Varron et son œuvre p.291. Les juristes p.292- Les grammairiens : L. ORBILIVS PVPILLVS. L. ATEIVS, CVRTIVS NICIA p.293, divers p.296 ; SANTRA, SER. CLODIVS, GAVIVS BASSVS, CORNIFICVS LONGVS, SP. MAECIVS TARPA, AVFVSTIVS p.297 ; AELIVS GALLVS p.302, P. NIGIDIVS FIGVLVS, L. CORNELIVS BALBVS le jeune, L. COTTA p.302 ; les grammairiens provinciaux p.303. Les rhéteurs : L. PLOTIVS GALLVS, EPIDIVS, SEX. CLODIVS, T. ANNIVS CIMBER p.304- La littérature religieuse. Rappel de l'activité de P. NIGIDVS FIGVLVS p.306 ; divers p.307. Les écrits auguraux : C. CLAVDIVS MARCELLVS, APPIVS CLAVDIVS PVLCHER, L. CAESAR, C. TREBATIVS TESTA, M. VALERIVS MESSALA RVFVS p.307, divers p.310- La discipline étrusque : TARQUITIVS PRISCVS, FONTEIVS, VICELLIVS p.312, A. CAECINA p.314, CAESIVS p.316- Les sciences de la nature. Astronomie et astrologie : Q. TVBERO, CESAR p.316 ; L. TARVTIVS FIRMANIVS p.317. Géographie p.317. Agriculture : rôle d'APPIVS CLAVDIVS PVLCHER p.317 ; l'œuvre de C. LICINVS STOLO et de Cn. TREMELIVS SCROFA p.318 ; MAMILIVS SVRA p.320 ; TYRANNVS p.321. Economie domestique : divers p.321. La personnalité de C. MATIVS et son œuvre p.321- Varron et son isolement factice p.323

CHAPITRE VIII.- AUTOUR DE LUCRÈCE ET DE CATULLE : LES POÈTES.
Les mérites de Lucrèce et de Catulle contribuent à nous faire oublier les poètes de leur génération p.325- La poésie dramatique. Tragédies supposées p.326. Tragédies prétextes : CASSIVS de Parme, L. CORNELIVS BALBVS le jeune p.327. Tragédies à sujets grecs : QVINTVS CICERO, CESAR, SANTRA p.328.- Comédie. Déclin de la comédie traditionnelle et de l'atellane p.329 ; succès du mime : L. VALERIVS, divers p.329- Autres genres poétiques. Diffusion de la poésie : CASSIVS de Parme p.331 ; le problème de CASSIVS l'Etrusque p.331. Quelques amateurs : HORTENSIVS, CATON d'Utique et d'autres, dont CESAR p.331- Les éloges versifiés d'hommes politiques : ARCHIAS et LVCVLLVS p.334- La poésie philosophique : SALLVSTIVS, VARRON p.335.- Les isolés : L. ABVCCIVS, VOLVMNIVS p.335 ; NARDUS ? p.336.- Les poètes nouveaux (neoteroi) : P. VALERIVS CATON p.337, CALVVS p.341, C. HELVIVS CINNA p.344, M. FVRIVS BIBACVLVS p.347, TICIDA p.352, divers p.353 ; C. MEMMIVS p.354, CAECILIVS, C. IVLIVS CALIDVS, Q. CORNIFICVS p.355 ; CORNIFICA p.357 ; anonymes p.357. Les poètes nouveaux forment-ils une école littéraire ? p.358 ; attitude de Cicéron à leur égard p.359 ; les neoteroi devant leurs contemporains p.362 ; l'évolution poétique de Cicéron p.367, et celle de VARRON de l'Aude p.368. Nombre et qualité de ces poètes p.370.

CONCLUSION
INDEX

Tome II

PREMIÈRE PARTIE : AU TEMPS D'AUGUSTE


CHAPITRE I.- LES POÈTES
Goût généralisé pour la poésie : les ennemis de Virgile et Horace p.11- L'Aristocratie : AUGUSTE p.13, MECENE p.13, C. VALGIVS RVFVS p.19 ; MESSALA p.22, ASINIVS POLLION p.23 ; divers p.24 ; les femmes et la poésie p.24. Les poètes anonymes p.25 ; les incertains p.26.- Trois écrivains de premier plan : VARIVS p.28, GALLVS p.34, AEMILIVS MACER p.44- La poésie dramatique : divers, TVRRANIVS, GRACCHVS p.47 ; poètes comiques : divers, C. MELISSVS et la trabeata p.49.-L'épigramme : divers, DOMITIVS MARSVS p.52- La poésie bucolique : p.58.- La poésie lyrique : PERILLA, TITIVS p.58.- Les élégiaques : divers, IVLIVS MONTANVS p.59, SABINVS p.60.- Les épiques : TVSCVS, CORNELIVS SEVERVS p.61 ; MACER, sa personnalité p.64 ; divers p.66. ALBINOVANUS PEDO p.69, RABIRIVS p.73 ; divers, SEXTILIVS ENA p.74- Genre didactique et philosophique : DORCATIVS ( ?), PLOTIVS CRISPINVS p.75 ; Essor de la poésie, à l'époque d'Auguste p.76.

CHAPITRE II.- LES PROSATEURS
Prose et politique p.79.- Les orateurs : AUGUSTE p.79, ASINIVS POLLION p.80, AGRIPPA p.81 ; divers p.82. Les exercices de déclamation ; liste des déclamateurs p.83. Quelques déclamateurs éminents : FVLVIVS SPARSVS p.86, Q. HATERIVS p.87, PORCIVS LATRO p.88 ; ROMANIVS HISPO : déclamation et éloquence de combat p.90.- Les historiens : place et rôle de Tite-Live et d'Hygin p.91. Divers, OCTAVIVS MUSA p.93. Attitude d'Auguste, les pamphlets et AQVILIVS NIGER ( ?) p.93. L'œuvre d'ASINIVS POLLION p.94 ; Q. DELLIVS p.95, T. LABIENVS p.96, L. ARRVNTIVS p.96, CLODIVS LICINVS p.97. La biographie ; biographies d'Auguste, BAEBIVS MACER p.98. Les mémoires : Commentaires d'AVGVSTE p.99, autobiographie d'AGRIPPA p.100. Autres mémorialistes : MESSALLA, MECENE ( ?) p.101.- Les disciplines traditionnelles : les juristes p.102.- La géographie : l'œuvre d'Hygin ; AGRIPPA : carte et commentaires p.102.- L'histoire naturelle : PAPIRIVS FABIANVS et VIBIVS RVFINVS p.106.- Agriculture et horticulture : Hygin, SABINIVS TIRO p.106.- Autres techniciens : FABIVS VESTALIS p.107 ; les médecins p.108.- Les antiquaires : CINCIVS p.108, divers, p.109.- Les grammairiens : importance de Verrius Flaccus ; AELIVS GALLVS, M. ANTISTIVS LABEO p.110 ; C. ATEIVS CAPITO p.110 ; grammairiens d'occasion, le genre de la « lettre » grammaticale p.112 ; SINNIVS CAPITO p.112, CLOATIVS VERVS p.113, CLODIVS TVSCVS p.114 ; divers p.115. Importance de Q. CAECILIVS EPIROTA p.116.- La rhétorique : divers p.117.- La philosophie : Q. SEXTIVS p.117 ; les écrivains du Portique p.118.- La complexité de la prose, au temps d'Auguste : ébranlements et sérénité p.120


DEUXIÈME PARTIE : DE TIBÈRE A SEPTIME SÉVÈRE.

CHAPITRE III.- AU TEMPS DES JULIO-CLAUDIENS.
Atmosphère générale p.123. La poésie, divertissement mondain : les Empereurs p.124, C. CORNELIVS LENTVLVS GAETVLICVS p.125, LVCILIVS p.126, L. VERGINIVS RVFVS p.127. – Le théâtre : le mimographe CATVLLVS p.127, les tragédies de M. POMPONIVS SECVNDVS p.129, celles de NÉRON p.132.- Le lyrisme : CAESIVS BASSVS p.132, REMMIVS PALAEMON p.135.- L'épopée : SALEIVS BASSVS p.135 ; le poème d'Herculanum p.136, NÉRON p.137.- Les juristes p.138.- La littérature technique : importance de Celse et de Sénèque p.139.- Histoire naturelle : ANTONIVS CASTOR, CAEPIO p.139.- Agriculture : JVLIVS ATTICVS p.140. JVLIVS GRAECINVS p.141.- Géographie : découvertes et explorations, rôle de Sénèque, C. TVRRANIVS p.142, TI. CLAVDIVS BALBILLVS, L. VETVS p.146, SEBOSVS ( ?) p.144, TREBIVS NIGER p.145.- Religion : VMBRICIVS MELIOR p.146, C. MVSONIVS RVFVS ( ?) p.147.- Les antiquaires : FENESTELLA p.147, CORNELIVS BOCCHVS p.148.- Les grammairiens : l'œuvre de l'empereur Claude p.149 ; les professionnels : importance de Remmius Palaemon et d'Asconius p.150 ; JVLIVS MODESTIVS p.150, POMPONIVS MARCELLVS p.151, NISVS p.151.- La querelle « Cicéron » : C. ASINIVS GALLVS p.152 ; CLAUDE, LARCIVS LICINVS p.153.- Les rhéteurs : Rutilius Lupus et sa traduction de Gorgias ; divers rhéteurs oubliés p.153 ; VERGINIVS FLAVVS p.154.- Les orateurs : les nécessités de la vie publique, TIBÈRE p.154 ; CALIGVLA, CLAVDE, NERON p.155. L'éloquence des grands personnages : VOTIENVS MONTANVS p.156, SCAVRVS p.156 ; divers p.157 ; IVLIVS AFRICANVS p.157, DOMITIVS AFER p.158.- Les historiens : divers p.161 ; A. CREMVTIVS, CORDVS p.162, AVFIDIVS p.164, CLAUDE p.166, M. SERVILIVS NONIANVS p.167, CLVVIVS RVFVS p.167 ; les biographes : divers p.169, PAETVS THRASEA p.169, P ANTEIVS p.170 ; les mémorialistes : TIBÈRE ET CLAUDE p.171, les Mémoires de CORBULON et ceux de C. SVENTONIVS PAVLINVS p.172.- La philosophie : le milieu, place de Sénèque, influence de Démétrius et de Cornutus p.173, LVCILIVS p.174.- La littérature sous les Julio-Claudiens exprime deux aspects essentiels de l'âme latine p.175.

CHAPITRE IV.- DES FLAVIENS AUX SÉVÈRES.
Vitalité de la littérature latine. Nombre et valeur des juristes p.177.- La littérature technique : Frontin, Balbus ; divers p.177. La chorographie de JVLIVS TITIANVS p.178.- Les antiquaires : la compilation de DECVLO p.178 ; rôle, œuvre et importance de MUCIEN p.179 ; LICINIVS SVRA p.183.- Les grammairiens : Les amateurs : Pline l'A. et HADRIEN p.183. Les professionnels : M. Valérius Probus p.184 ; VOLCACIVS, SACER p.185. Les commentateurs : AEMILIVS ASPER p.185, VRBANVS p.186, POLLION p.187. Les théoriciens : VELIVS CELER, L. CAESELLIVS VINDEX p.188, C. SVLPICIVS APPOLINARIVS p.190 ; grammairiens difficiles à situer : AELIVS MELISSVS et divers p.190.- Les rhéteurs : divers p.191, VALERIVS LICINIANVS, SEPTIMIVS p.192 ; JVLIVS TITIANVS, ANTONIVS JVLIANVS p.192, T. CASTRICIVS p.193. Les dangers du métier de rhéteur, MATERNVS p.194. Formes nouvelles de l'éloquence p.194. Apulée et Fronton. Les Empereurs et l'art de la parole : TITVS, DOMITIEN p.195, TRAJAN et LICINIVS SVRA p.196, HADRIEN, p.196, ANTONIN et MARC AURELLE p.196. Quelques orateurs de talent : P. GALERIVS TRACHALVS p.197 ; divers, POMPEIVS SATVRNINVS p.198, L'éloquence du barreau sous les Antonins p.200. La délation sous Domitien : délateurs divers p.201, Q. VIBIVS CRISPVS p.201. Evolution de l'éloquence : vie et déclamation p.202.- Les historiens. Sincérité et adulation ; le ressentiment du passé : un ami de Pline, SARDVS p.203. FABIVS RVSTICVS p.203, POMPEIVS PLANTA p.204 ; divers p.205. Les biographes : REGVLVS p.207, JVNIVS ARVLENVS RVSTICVS p.207, HERENNIVS SENECIO, C. FANNIVS p.208, CN. OCTAVIVS TITINIVS CAPITO p.208, TI. CLAVDIVS POLLIO p.209 ; place de Suétone p.209. Les mémorialistes : VESPASIEN et TITVS p.209 ; les commentaires de TRAJAN p.211 ; l'autobiographie d'HADRIEN p.211. Les Mémoires de VIPSTANVS MESSALLA p.211.- Les philosophes : les maîtres grecs ; le stoïcien Junius Rusticus p.212 ; le problème de NAVIGIVS p.213.- Poésie : passion pour la poésie ; divers p.213.- La tragédie : CVRIATIVS MATERNVS p.214 ; divers p.216, SCAEVVS MEMOR p.216, HOSIDIVS GETA p.217.- La comédie : M. POMPONIVS BASSVLVS p.217, VERGILIVS ROMANVS p.218. Le succès du mime ; divers auteurs p.218 ; vogue du mime dans les provinces p.219.- L'épigramme : divers p.220, CANIVS RVFVS p.221. Les poèmes de CN. OCTAVIVS TITINIVS CAPITO p.221, POMPEIVS SATVRNINVS p.221 ; divers, les carmina epigraphica p.222.- Poètes satiriques : JVLIVS RVFVS, TVRNVS p.225.- Poètes élégiaques : inscriptions de Pompéï p.226 ; divers p.227, L. ARRVNTIVS STELLA p.228.- Poètes épiques : divers, DOMITIEN p.229.- Poètes didactiques : CALPVRNIVS PISO p.230.- Poètes lyriques : amateurs divers p.231. VESTRICIVS SPVRINNA p.232. Le mouvement poétique du second siècle, Térentianus et Q. Sérénus p.233 ; HADRIEN p.233 ; anonyme p.234 ; ANNIANVS p.235, SEPTIMVS SERENVS p.236, MARIANVS et ALFIVS AVITVS p.239.- Puissance créatrice du paganisme p.240.


TROISIÈME PARTIE : LE DÉCLIN DU PAGANISME.

CHAPITRE V.- DES SÉVÈRES A THÉODOSE.
Les désastres subis par l'empire p.245. La littérature du IIIe siècle. La culture des Empereurs : HELVIVS PERTINAX, SEPTIME SEVERE p.245, CLODIVS ALBINVS p.246 ; divers, MACRIN p.247, ALEXANDRE SEVERE p.247. Les empereurs n'ont pas, vis-à-vis des lettres, la même attitude que leurs prédécesseurs p.248. Les princesses syriennes du 3e siècle p.248 ; divers, GORDIEN p.249 ; divers, GALLIEN p.250 ; DIOCLETIEN p.251.- La poésie : TOXOTIVS, SAMMONICVS SERENVS le fils p.251 ; PENTADIVS p.252, REPOSIANVS p.254, VESPA p.257 ; divers p.259.- Les prosateurs : les juristes p.259.- Les orateurs : divers p.260.- Les techniciens : GARGILIVS MARTIALIS p.260.- Les antiquaires : SAMMONICVS SERENVS le père p.262, CORNELIVS LABEO p.264.- Les grammairiens p.266 ; C. IVLIVS ROMANVS p.266 ; divers p.267, HATERIANVS p.268, ARRVNTIVS CELSVS p.269.- Les historiens : MARIVS MAXIMVS p.270, AELIVS CORDVS p.272 ; les sources de l'Histoire Auguste : divers p.274. La littérature du IVe siècle. Les Empereurs : CONSTANTIN p.278 ; rôle de Julien p.279.- Poésie : SYMMAQUE le père p.279 ; le milieu des Symmaques p.280 ; NAVCELLIVS p.280, TIBERIANVS p.281, SVLPICIVS LVPERCVS SERVASIVS p.283, ALCIMVS p.284.- Prose : les techniciens (droit et médecine) : p. 284.- Les grammairiens : VICTORINUS p.285, le faux AQUILA p.285, STATIVS TVLLIANVS p.285, EVANTHIVS, CARMINIVS p.286, SERGIVS p.287, ARRVNTIVS CLAVDIVS p.287.- Les rhéteurs : HIERIVS, divers p.288 ; ATTIVS PATERA et son fils p.288 ; les professeurs bordelais p.288 ; centres provinciaux de culture latine p.289.- L'éloquence officielle ; les amis de Symmaque ; divers, PROCVLVS GREGORIVS p.290, SYMMAQUE le jeune p.290 ; discours judiciaires : divers p.291.-Les historiens : NICOMACHVS p.291.- Les philosophes : divers p.293, EVSTATHIVS, divers p.294, VETTIVS AGORIVS PRAETEXTATVS p.294.- Vers la fin du monde païen p.297.

CHAPITRE VI.- LA FIN DE LA LITTÉRATURE PAIENNE. ABSENCE OU NÉANT ?
Les écrivains païens du cinquième siècle : difficulté de retrouver les « absents » p.299 ; EXVPERANTIVS, PALLADIVS, les amis de Namatien p.299. Les poètes d'Afrique du Nord p.300. La concurrence chrétienne : rhéteurs et philosophes divers p.300.
L'affaiblissement progressif de la littérature païenne et ses causes : rôle de l'évolution linguistique p.301 ; l'archaïsme p.302 ; le public : élite et foule p.303 ; l'enseignement p.304 ; la conception de l'originalité créatrice ; les « thèmes » poétiques p.305. Valeur et limites des explications données p.307.- Autres causes : influence des Empereurs p.307 ; le Mécénat p.308 ; la concurrence grecque p.309 ; les menaces barbares p.310 ; les responsabilités du christianisme p.310.

CONCLUSION
Pourquoi tant d'œuvres littéraires du paganisme latin ont-elles disparu ?


INDEX DES AUTEURS ÉTUDIÉS