L'Inhumain.

Causeries sur le temps

L'Inhumain.
English version

Livre expédié sous 24h ouvrées
Pour retrouver vos livres favoris

Présentation

Recueil de « causeries » pour la plupart destinées à un large public. Quelques prolongements à l'idée de post-moderne. Les humains emportés dans le développement inhumain, qu'on n'ose plus appeler le progrès. La disparition d'une alternative humaine, politique et philosophique, à ce processus.

Seule possible encore, une résistance, appuyée sur l'autre inhumain : la dépossession de soi qui sommeille en chacun, son enfance indomptable. Banalité écrasante, médiatique, des néo-humanismes, qui, aujourd'hui, relèvent la tête.

Questions décisives : le temps, la mémoire, la matière. Comment la « vie administrée » (Adorno) les anéantit en les programmant. Comment les arts de la vue, du son et de la pensée en préservent la vérité paradoxale.

Jean-François Lyotard, né à Versailles le 10 août 1924 et mort à Paris le 21 avril 1998, est un philosophe français associé au post-structuralisme et surtout connu pour son usage critique de la notion de postmoderne. Aux éditions Klincksieck ont été publiés : Discours, Figure (2002) ; Rudiments païens (2011) ainsi que, sur sa pensée, Lyotard à Nanterre (2010).

Biographies Contributeurs

Jean-François Lyotard

Philosophe.

Consulter la table des matières

Préface, par Gaëlle Bernard

Avant-propos: de l'humain
Si l'on peut penser sans corps
Réécrire la modernité
Matière et temps
Logos et Tekhnè ou la télégraphie
Le temps, aujourd'hui
L'instant, Newman
Le sublime et l'avant-garde
Quelque-chose comme « communication…sans communication »
Représentation, présentation, imprésentable
La parole, l'instantané
Après le sublime, état de l'esthétique
Conservation et couleur
Dieu et la marionnette
L'obédience
Scapeland
Domus et la mégapole

Index Nominum

Index des notions