Lyotard et le langage

Lyotard et le langage
Lyotard et le langage
English version

Sous la direction de : Corinne ENAUDEAU, Frédéric FRUTEAU DE LACLOS

Livre expédié sous 24h ouvrées
Epub à télécharger
Pour retrouver vos livres favoris

Présentation

Les études ici rassemblées interrogent les articulations et désarticulations que Jean-François Lyotard place au principe du langage. Le volume dessine ainsi les lignes de force et les déplacements de sa pensée, ses présupposés et ses apories. Il montre les malentendus et les polémiques suscités par sa réécriture radicale de la rationalité.

« Pas de langage en général », dit Lyotard, mais des langages multiples, des types de discours hétérogènes que la politique brasse sans pacifier leurs conflits. La recherche du consensus, dont l'« éthique de la discussion » a souligné l'importance, tend à occulter les différends qui divisent les fins respectives des genres de discours. « On ne peut pas être pacifiste en matière de phrases, et pas indifférent. » Car tout enchaînement discursif signe la victoire d'un genre et porte tort aux autres. Sans compter que la parole, quel qu'en soit le registre, éclipse par principe ce qui échappe aux contraintes linguistiques, ce champ de la sensation et du sentiment que Discours, figure explorait, dès 1971, en inventant le « figural ». Après 1983, après l'« ontologie des phrases » du Différend, Lyotard cherche à cerner ce que les mots laissent en souffrance et dont ils doivent pourtant témoigner. Phrase-affect, infantia, donation sensible, Chose sont quelques-uns des noms sous lesquels il pense alors ce qui résiste au langage, le travaille de l'intérieur et signe la difficulté de l'écriture.

Ont participé à ce volume Isabelle Aubert, Geoffrey Bennington, Gaëlle Bernard, Corinne Enaudeau, Frédéric Fruteau de Laclos, Alberto Gualandi, Laurence Kahn, Charlotte Murgier, Andreas Niederberger, Sophie Nordmann, Michel Olivier, Claire Pagès, Ronit Peleg, Gérard Raulet, Jean-François Rey, Jean-Michel Salanskis, François-David Sebbah, Gérald Sfez, Rieke Trimçev.

Biographies Contributeurs

Corinne ENAUDEAU

Corinne Enaudeau, professeur honoraire de philosophie en Première supérieure à Paris, est directrice de collection aux éditions Les Belles Lettres et membre du Conseil scientifique du Collège international de philosophie. Elle a dernièrement publié Différence, différend : Deleuze et Lyotard (Encre marine, 2015). Elle est, avec le peintre Michel Danton, l'auteur de Milieux des gestes (Encre marine, 2015).

Frédéric FRUTEAU DE LACLOS

Frédéric Fruteau de Laclos est maître de conférences en philosophie à l'université Paris-I-Panthéon-Sorbonne et membre du Centre d'histoire des systèmes de pensée moderne. Il est l'auteur de plusieurs livres sur le philosophe des sciences Émile Meyerson, dont une monographie en 2014 aux Belles Lettres dans la collection « Figures du Savoir », ainsi que de La Psychologie des philosophes. De Bergson à Vernant (Paris, Puf, 2012). Il a coédité Différence, différend : Deleuze et Lyotard (Encre marine, 2015) et L'Angle mort des années 1950. Philosophie et sciences humaines en France (Publications de la Sorbonne, 2016).

Consulter la table des matières

Remerciements
Liste des abréviations des œuvres de Jean-François Lyotard
Corinne Enaudeau : Introduction. Des articulations du langage 


Première partie « On ne joue pas avec le langage »
Jean-Michel Salanskis : Langage, désir et analyse
Michel Olivier : Transcendance ou immanence du langage :  un problème méthodologique ou métaphysique ?
Charlotte Murgier : Lyotard et les conceptions grecques du logos
Sophie Nordmann : Rétorsion du temps et rétorsion du langage :  la référence au hassidisme chez Lyotard
Rieke Trimçev : L'ordre du conflit.  La métaphore du jeu chez Jean-François Lyotard

Deuxième partie Consensus et différend
Gérard Raulet : Jeux de langage. Le tournant communicationnel  et la communauté intraitable
Isabelle Aubert : Entente et différend. Lyotard et Habermas :  état des lieux d'une rencontre manquée
Andreas Niederberger : Reconnaissance ou méconnaissance ?  Lyotard critique de la pensée (néo-)hégélienne de la société
Laurence Kahn : Consensualité et postmodernité :  d'un lissage psychanalytique du différend lyotardien
Frédéric Fruteau de Laclos : L'enfance comme sensus communis.  Lyotard et la pragmatique infra-langagière

Troisième partie Droit à la parole, droit au silence
Gaëlle Bernard : Langage et pouvoir. Le silence équivoque  ou le paradoxe de la réalité
Jean-François Rey : La parole reconnaissante :  langage et justice dans Le Différend
Claire Pagès : Lyotard et le silence
Ronit Peleg : Le langage comme reste et comme rémanence :  lire Lyotard avec Paul Celan
François-David Sebbah : La phrase du témoin 

Quatrième partie Désarticulations du langage
Corinne Enaudeau : Du langage de l'inconscient : Lyotard et Lacan
Alberto Gualandi : Voix, corps, langage. Réflexions quasi-psychanalytiques  autour de J.-F. Lyotard Geoffrey Bennington : Lyotard à même le langage
Gérald Sfez : Le langage à l'instant critique


Index des noms
Les auteurs