Esthétique de la résistance

Esthétique de la résistance

L’œuvre majeure de Peter Weiss.

(Libération)

Traduit par : Eliane KAUFHOLZ-MESSMER

Livre expédié sous 24h ouvrées
Epub à télécharger
Pour retrouver vos livres favoris

Présentation

Ce roman est un livre culte. Publié entre 1975 et 1981, il est considéré comme l'un des chefs-d'oeuvre de la littérature du XXe siècle.

La scène inaugurale : l'analyse du Pergamon dans le Berlin de 1937 entre le narrateur anonyme et ses pairs adolescents, jeunesse inquiète, qui exprime sa haine du système nazi galopant. La fin : les réflexions avinées et mélancoliques sur l'admissible défaite de la résistance au fascisme.

C'est que ce groupe se rencontre exclusivement dans des musées ou des galeries : la résistance politique est un art.

Souvent comparée à la Recherche de Proust et aux Passages de Benjamin, l'oeuvre majeure de Peter Weiss (1916-1982) se résume aussi aisément que l'Ulysse de Joyce.

Refus du renoncement à la résistance, elle est en creux l'une des plus subversives histoires de l'art jamais écrite.

"L'esthétique de la Résistance dont Peter Weiss commença la rédaction alors qu'il dépassait la cinquantaine, faisant un pélerinage au travers des méandres arides de l'histoire culturelle contemporaine en compagnie du pavor nocturnus, terreur de la nuit chargé d'un monstrueux poids idéologique, est un magnum opus qui se découvre non seulement comme l'expression d'un éphémère souhait de rédemtion mais comme une expression de la volonté d'être, à la fin des temps, du côté des vaincus."
W.G. Sebald, Luftkrieg und Literatur (2001).

Médias

Peter Weiss dresse un autel à l’antifascisme
LeMonde.fr

Accéder au contenu

Presse

Une Iliade du mouvement ouvrier et de la lutte contre le fascisme au XXe siècle, voilà ce qu'est L’Esthétique de la résistance, roman-monde de l’écrivain et dramaturge allemand Peter Weiss.
Le Monde - 28/06/2017

Justice, hommage et louanges soient donc rendues à la maison qui ose réunir ces plus de mille pages sous une superbe couverture rouge vif.
Transfuge - 01/10/2017

Biographies Contributeurs

Peter WEISS

Peter Ulrich Weiss (1916-1982) est le fils d'un petit industriel juif berlinois. L'arrivée d'Hitler au pouvoir pousse sa famille à l'exil. En 1949, il lance, en compagnie d'autres jeunes artistes, l'Experimental Film Studio et réalise, entre 1952 et 1955 une série de films expérimentaux. Il connaît un succès international avec sa pièce La Persécution et l'Assassinat de Jean-Paul Marat représentés par le groupe théâtral de l'hospice de Charenton sous la direction de Monsieur de Sade (1964). Avec la sa pièce L'Instruction (1965), il fonde une nouvelle esthétique, le théâtre documentaire. Il meurt à Stockholm en 1982, peu de temps après avoir terminé le troisième tome de L'Esthétique de la résistance. Le prix Büchner lui est décerné à titre posthume.