Après la fin

Suspensions et reprises de la peinture dans les années 1960 et 1970

Après la fin
  • 272 pages
  • 42 Illustration(s) couleurs
  • Livre broché
  • 13.5 x 20 cm
  • Les mondes de l'art
  • Parution :
  • CLIL : 3669
  • EAN13 : 9782252040997
  • Code distributeur : 58695
  • Export ONIX 3.0

Lauréat du Prix François-Morellet, 2018

Livre expédié sous 24h ouvrées
Pour retrouver vos livres favoris

Présentation

Pendant les années 1960 et jusqu'à la fin des années 1970, de nombreux artistes à travers le monde s’interrogent sur une problématique devenue centrale : la peinture est-elle encore possible ? Cette interrogation se développe dans le contexte idéologique particulier de l’époque, celui de la fin supposée du modernisme, où le statut d’artiste est lui-même remis en question, souvent en termes d’engagement politique. Au fil des chapitres, cet ouvrage expose les différentes réponses données par les artistes : changement de medium, arrêt de toute pratique artistique pendant quelques années, voire de façon définitive. Mais la plupart de ceux qui avaient abandonné la peinture y sont revenus, comme le montrent les parcours retracés ici – dont ceux d’artistes encore vivants. Si aujourd’hui le contexte idéologique a changé, notamment avec le triomphe du marché, il est essentiel, pour qui veut sortir d’une vision simpliste de l’histoire de l’art contemporain, de comprendre cette mise en suspension de la peinture pendant près de vingt ans.

Presse

C'est parfois des récits de vie et une histoire de l'art en pointillé, pas linéaire, faite de rectificatifs ou de nouveau départ à zéro qui s'écrit sous la plume d'Eric de Chassey.
Libération - 29/01/2018

Peindre ou ne pas peindre, telle fut la question pour nombre d'artistes pendant une parenthèse de près de vingt ans à partir des années 1960. Cette problématique est l'occasion d'un ouvrage qui interroge le statut de l'œuvre, de l'artiste et de son positionnement dans l'histoire de l'art.
Le Journal des Arts - 02/02/2018

Nous nous sommes habitués à penser que l'art depuis Giotto suit le cours d'un long fleuve tranquille en constante quête d'originalité. Tous les dictionnaires nous montrent la longue marche de cette esthétique dûment répertoriée et chronologiquement étiquetée. Seulement voilà, la linéarité des développements ne saurait être la règle. Eric de Chassey s'est particulièrement intéressé au cas d'un bon nombre de peintres qui, dans les années soixante et soixante-dix, ont volontairement quitté la peinture.
La Revue des Deux Mondes - 01/05/2018

Biographies Contributeurs

Éric De CHASSEY

Éric de Chassey, historien de l'art, est directeur de l’Institut national d’histoire de l’art (Paris) et professeur à l’École normale supérieure de Lyon. Il a consacré de nombreux livres et expositions aussi bien à Matisse qu’aux échanges artistiques entre les deux rives de l’Atlantique, l’art contemporain ou la culture visuelle du xxe siècle. Dernier ouvrage paru : L’Abstraction avec ou sans raisons, 2017.

Consulter la table des matières

Introduction
Une fin programmée dès l'origine (Piet Mondrian, Kasimir Malevitch) – Les premiers derniers tableaux (Alexander Rodtchenko) – Les deuxièmes derniers tableaux (Ad Reinhardt, Lucio Fontana) – Éthique de l'esthétique – D'un récit les autres – Arrêts et reprises


1. De l'expressionnisme abstrait au corps concret
L’héritage de Jackson Pollock (Allan Kaprow) – Tirs (Niki de Saint Phalle)
– Autodafés (John Latham) – L’art autodestructif (Gustav Metzger) – La peinture au corps – Gutai – Peinture cinétique (Carolee Schneemann) – L’actionnisme viennois – Art praticable (Franz Erhard Walther)


2. End, etc. : Fabio Mauri
Le monochrome, survie et dépassement de la peinture (Zero) – « Fin », de la peinture – Monochromes contaminés


3. De l’art concret au non-objet.
Abstractions sud-américaines – Le néoconcrétisme – Chemins hors du tableau (Lygia Clark) – Purification de la peinture (Helio Oiticia) – Donner corps à la couleur

4. Minimalismes
Abstrait du passé – L’héritage paradoxal de Greenberg – Objets spécifiques (Donald Judd, Dan Flavin, Sol LeWitt, Tony Smith)


5. Silences (1) : Agnes Martin
Anachronisme – De l’effacement à la retraite – Liberté de la peinture


6. L’obsession du fini
Du tableau au cube (Larry Bell) – Du plan aux planches (John McCracken) – De la disparition à la situation (Robert Irwin) – Après la pureté


7. Arrêts définitifs (1) : Charlotte Posenenske
Un minimalisme allemand – Du tableau au prototype – Contre l’art, pour la sociologie


8. Du monochrome à l’art conceptuel
Les sujets de la peinture (Robert Barry) – Derniers tableaux avant le concept – Un programme de quatre ans (Bernar Venet) – L’art après la philosophie (Joseph Kosuth) – Épuisement de la peinture (Mel Bochner) – Art et politique (Robert Huot) – Miroirs et monochromes (Art et Language) – Rejets directs (Jan Dibbets, Victor Burgin, Tania Mouraud) – Peinture habitable (Helena Almeida) – Image, texte, destruction (John Baldessari) – L’art par délégation (Lawrence Weiner)


9. Arrêts définitifs (2) : Lee Lozano
Trivialement, vers l’infini – Grève générale et perforations – Abandon

10. Intermèdes conceptuels (1) : Martin Barré
Dépouillement – Déqualification – Photo-conceptualisme – Stabilité du principe, instabilité du tableau


11. Intermèdes conceptuels (2) : Marcia Hafif
Simplifications italiennes – Hors de la peinture – Nouveaux commencements


12. Pratiques conceptuelles de la peinture
« Le degré zéro » de la peinture – L’héritage de Simon Hantaï – Manifestations (BMPT)


13. Mises en garde : Daniel Buren
Peinture neutre – De la politique à l’élargissement du champ de vision – Peinture décorative


14. Suspendre la valeur : Olivier Mosset
Détruisez-vous ! – Suspension de la valeur – Peinture au degré immédiat


15. Silences (2) : Michel Parmentier
L’envers de la peinture – L’arrêt – Reprendre au même point


16. Silences (3) : Pierre Buraglio
Formes politiques – L’aporie du militantisme – L’établissement – Déconstruction matérialiste – Supports et surfaces

17. Silences (4) : Martial Raysse
Contre l’abstraction ready-made – La quête du bonheur – Néo-primitivisme


18. Arrêts définitifs (3) : Eugen Schönebeck
De l’anachronisme à la sortie de l’histoire de l’art – Refus d’explication


19. Retours à l’opacité
Au-delà du medium – La peinture dans le champ élargi (Mel Bochner) – Donner du corps à la pensée – Peintures-journaux (Robert Huot) – Utiliser la peinture (Robert Barry) – La peinture comme recouvrement – La crise d’Art et Language – Plaisirs critiques – Le retour de la géométrie (Bernar Venet, Jan Dibbets,
Tania Mouraud)


20. Après l’après
Contre-récit – Fin programmée de la peinture – Changement de sens – Nécrophilie

Naissances et décès, suspensions et retours de la peinture : tableau synoptique


Remerciements
Bibliographie
Index
Crédits photographiques