Balzac, romancier du regard

Balzac, romancier du regard
  • 168 pages
  • Livre broché
  • 13.5 x 21.5 cm
  • Parution :
  • EAN13 : 9782707812681
  • Export ONIX 3.0

Livre expédié sous 24h ouvrées
Pour retrouver vos livres favoris

Présentation

« Balzac regarde et raconte ; le choix de l'objet sur lequel tombent ses regards lui importe peu, il n'a que le souci de tout regarder et de tout dire » dit Zola dans Mes haines. Balzac est, de fait, le romancier du regard. Dans ce recueil d'articles écrits à la suite de la publication de La Trilogie des Célibataires d'Honoré de Balzac (Nizet, 1983), Takao Kashiwagi montre comment le regard des personnages l'emporte dans le déroulement du roman balzacien. Facino Cane voit de l'or malgré sa cécité tout comme Mme de Mortsauf, sur son lit de mort, voit venir Félix vers elle.

Kashiwagi révèle l'importance de la vue dans l'écriture balzacienne en disséquant la description du quartier où se passe le drame de la Maison du chat-qui-pelote, celle du cimetière du Père-Lachaise d'où Eugène de Rastignac et Lucien de Rubempré regardent la capitale. Cette approche critique qui prend en compte l'inscription du regard dans la narration ouvre des perspectives stimulantes pour les études balzaciennes.

Takao Kashiwagi, professeur de littérature française à l'Université d'Osaka depuis 1983, a publié, outre La Trilogie des Célibataires d'Honoré de Balzac (Nizet, 1983), deux études en japonais: Le chasseur des images - la vie et les œuvres de Jules Renard (Rinsen-Books, 1999) et Déchiffrer l'énigme de La Comédie humaine (Chikuma-shobo, 2000). Il a édité également Equinoxe N° 19, numéro spécial pour le bicentenaire de la naissance de Balzac (Rinsen-Books, 2001).

Consulter la table des matières

I. La poétique balzacienne dans Facino CaneII. Une lecture du Lys dans la vallée (essai d'interprétation iconographique)III. Le cimetière parisien et le destin des héros romantiques (essai sur le topique du romantisme)IV. Qu'est-ce qu'ils ont vu du haut de Paris? Sur le destin des héros balzaciens : Eugène de Rastignac et Lucien de RubempréV. Regard sur un coin de rue parisienne. La structure romanesque de La Maison du chat-qui-peloteVI. La structure et la signification des Parisiens en provinceVII. L'échec de la Reine de coeur (une idylle au Bal de Sceaux)VIII. La voix et le regard dans Albert SavarusIX. Le Chef-d'oeuvre inconnu, conte d'amour ou conte de peinture?X. Catherine Lescault, qui est-ce ?XI. Deux Honoré : Balzac et DaumierXII. Cent ans d'études balzaciennes au JaponBibliographie