Chrétien de Troyes, Le Chevalier de la Charrette

Essai d'interprétation symbolique

Chrétien de Troyes, Le Chevalier de la Charrette
  • 188 pages
  • Livre broché
  • 13.5 x 18 cm
  • Parution :
  • CLIL : 4027
  • EAN13 : 9782707803900
  • Code distributeur : 19262
  • Export ONIX 3.0

Livre expédié sous 24h ouvrées
Pour retrouver vos livres favoris

Présentation

Le Chevalier de la Charrette est certainement, avec Perceval ou le Conte du Graal, le plus célèbre roman de Chrétien de Troyes. Car c'est dans ce récit, commandé par Marie de Champagne (la fille d'Aliénor d'Aquitaine et de Louis VII), que l'on croise les fameuses figures de Lancelot et de Guenièvre.
Longtemps, on a refusé d'attribuer à ce roman - comme à l'ensemble des romans de Chrétien de Troyes - toute valeur autre que littérale. Jacques Ribard, prenant à rebours cette tradition de lecture, recherche ici la portée symbolique qui "court comme un fleuve caché" sous la surface bien balisée de la rhétorique arthurienne, afin de dégager "la cohérence profonde et unique de l'œuvre... au risque de se perdre." Autrement dit, à quels référents symboliques renvoie le complexe et mystérieux réseau de l'épreuve chevaleresque, du sacrifice et de l'amour courtois (la fine amor)? Selon Jacques Ribard, Lancelot ou le Chevalier de Charrette est, à n'en point douter, une œuvre messianique. "Lancelot y est le Sauveur engagé dans la quête salvatrice et l'on pourrait très exactement le définir en lui appliquant ce verset de St. Luc : Venit enim Filius hominus quaerere et salvum facere quod perierat [ En effet, le Fils de l'homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu ]."

Consulter la table des matières

Le droit chemin d'une aventureLa Charrette et la Coutume de GorreDes figures symboliquesRoyaume de Gorre et royaume de LogresLa quête du salutLa senefiance"Au definer m'atire"Bibliographie