Langages du désastre

Robert Antelme, Anna Langfus, André Schwarz-Bart, Jorge Semprun, Elie Wiesel

Langages du désastre
  • 174 pages
  • Livre broché
  • 13.6 x 21.5 cm
  • Parution :
  • CLIL : 4028
  • EAN13 : 9782707812964
  • Code distributeur : 32216
  • Export ONIX 3.0

Livre expédié sous 24h ouvrées
Pour retrouver vos livres favoris

Présentation

Un ouvrage à l'écoute du langage édifiant et toujours singulier de quelques écrivains rescapés des camps de la mort : Robert Antelme, Jorge Semprun, Élie Wiesel, André Schwarz-Bart et Anna Langfus.

Consulter la table des matières

Avant-propos

I. Entre le désastre et l'écriture : De Robert Antelme à Jorge Semprun
1. Robert Antelme : « Être entendus ... »
2. Jorge Semprun: « Aller jusqu'à la fin de l'écriture ... » ?

II. Robert Antelme: L'Espèce humaine, « une trahison de tous les mots » 1. Un monde inversé
2. Le bourreau : un verbe et des codes défigurés
3. La victime : un langage et des concepts bouleversés
4. Et pourtant ... l'espoir

III. La Nuit, L'Aube, Le Jour : une problématique du regard chez Elie Wiesel
1. L'Avant : la vision au loin
2. Auschwitz : le regard-déchirure
3. L' Après : la quête d'un regard neuf
4. Le regard-refus

IV. Le Dernier des Justes d'André Schwarz-Bart : de l'humour au ricanement des abîmes
1. Le registre de l'auteur
2. Au commencement était le rire
3. De la gaîté maléfique du tortionnaire à l'humour de la victime
4. Entre l'ironie pointue et la dérision universelle
5. Vers le sinistre ricanement abyssal

V. Anna Langfus et les figures du silence
1. « Un cri ne s'imprime pas »
2. Entre la menace et l'absence : Le Sel et le soufre
3. De l'ombre à la solitude : Les Bagages de sable
4. Entre la vengeance et son échec : Saute, Barbara

VI. Elie Wiesel ou la haine impossible
1. Le bourreau : le champ magnétique de la haine
2. La victime : de l'ambiguïté à la haine de soi
3. La conception juive
4. Un attente manquée

Bibliographie