Le Langage dramatique dans la trilogie de Beaumarchais

Efficacité, gaieté, musicalité

Le Langage dramatique dans la trilogie de Beaumarchais
  • 194 pages
  • Livre broché
  • 13.5 x 21.5 cm
  • Parution :
  • CLIL : 4027
  • EAN13 : 9782707812360
  • Code distributeur : 17804
  • Export ONIX 3.0

Livre expédié sous 24h ouvrées
Pour retrouver vos livres favoris

Présentation

Une étude stylistique et langagière de la "trilogie" théâtrale de Beaumarchais : Le Barbier de Séville (1775), Le Mariage de Figaro (1778) et La Mère coupable (1792). Un intéressant parallèle avec la forme symphonique en musique est proposé.

Consulter la table des matières

Introduction

Chapitre 1 : La naissance du langage dramatique
A. Une langue née d'un carrefour d'influences
- L'écriture d'une époque
- L'écriture d'un individu : l'influence française
- L'écriture d'un européen
B. Un langage nouveau
- Une trame banale réactualisée
- Un auteur présent dans son texte : un langage qui dit et qui se dit
- Une unité intrinsèque du drame et de la comédie
C. Un langage qui s'épure
- Vers la concision et la simplicité
- Vers une précision rhétorique et esthétique
- Vers une économie efficace et vivante

Chapitre 2 : Un langage pluriel mais singulier
A. Le faux naturel ou la stylisation du réel
- Dans l'intrigue, la vivacité du naturel
- L'implicite
- Le dynamisme rythmique dans l'écriture
B. Des formes classiques mais nouvelles
- L'aparté
- Les tirades
- Le monologue
C. La gaieté
- Le comique de situation
- Le comique de mots
- La structure des phrases : la construction comique

Chapitre 3 : La symphonie langagière
A. Le mot, objet d'art
- La force des sonorités
- La recherche du rythme
- L'alliance des rythmes et des sonorités, les morceaux de bravoure
B. De grands mouvements musicaux
- La séquence
- L'enchaînement des répliques
C. Des alternances toutes rythmiques
- L'utile et le ludique
- Le dynamique et le statique
- Le décalage ou la connivence

Conclusion

Bibliographie