Le Musée imaginaire de George Sand

l'ouverture et la médiation

Le Musée imaginaire de George Sand
  • 264 pages
  • Livre broché
  • 13.5 x 21.5 cm
  • Parution :
  • CLIL : 4027
  • EAN13 : 9782707812773
  • Code distributeur : 28241
  • Export ONIX 3.0

Livre expédié sous 24h ouvrées
Pour retrouver vos livres favoris

Présentation

Ces lectures de l'imaginaire sandien se veulent l'image d'une œuvre plurielle qui a su conserver dans sa diversité une grande unité. C'est pourquoi nous avons choisi de les regrouper autour de quelques points synthétiques qui renvoient tous à cette double problématique : l'ouverture et la médiation. De nombreuses images, de nombreux thèmes, de nombreuses figures expriment fréquemment dans l'œuvre ces deux axes : la frontière, la voix et la musique, l'éducation, les rapports entre l'archaïque et la modernité, la pudeur et l'impudeur, le repli et l'ouverture. L’ouverture, nous la retrouvons aussi bien dans la représentation de l'espace que dans celle du temps, nous la retrouvons dans la psychologie des personnages en quête d'une transformation, nous la retrouvons enfin dans de multiples thèmes comme le voyage ou la musique. La médiation n'est pas moins sollicitée par l'imaginaire sandien, car l'ouverture elle-même s'inscrit souvent dans une situation d'échange, de communication. La générosité est la clé de la sensibilité et de la pensée sandienne, une sensibilité et une pensée mobiles, qui concilient les besoins du repli et de l'ouverture dans un souci naturel d'unité et d'équilibre. L’ouverture et la médiation nous paraissent structurer en profondeur un imaginaire qui semble céder naturellement aux sollicitations synthétiques en tissant avec souplesse des liens entre les éléments opposés. La vision du monde sandienne englobe, sans artifice, tous les contraires, car l'imaginaire sandien est d'abord le lieu du relationnel, du dialogue et de l'échange.

Consulter la table des matières

Introduction

I. Ouverture spatiale, temporelle, onirique
- La frontière, lieu d'égarement et de quête dans Teverino
- Eschatologie et conscience utopique dans Spiridion
- La Symphonie pastorale et le rêve aérien dans Sketches and hints

II. Représentations de l'espace et des lieux : repli et ouverture
- Pays et paysages
- La conversion du regard d'un écrivain du centre aux rythmes et lumières de la Méditerranée
- Les lieux dans Jeanne : de la topographie au mythe

III. La musique et la voix : ouverture et médiation
- La voix et la musique dans Consuelo
- La voix et la musique dans le paysage sandien
- « Le nocturne» sandien

IV. L'Éducation : ouverture et médiation
- La grand-mère dans Histoire de ma vie : de l'énigme au modèle
- La femme sandienne ou la recherche d'un autre pouvoir dans les romans de 1830
- Un lieu idéal d'éducation pour les artistes : Le Château des Désertes

V. Un imaginaire sous le signe de la dialectique
- Mythe de l'origine, modernité et utopie dans les romans d'apprentissage - Les rapports ambigus de l'archaïque et de la modernité dans trois romans rustiques : Jeanne, Les Maîtres Sonneurs, Nanon
- Le dévoilement de l'intime à travers Un hiver à Majorque, La correspondance (novembre 1838 – mars 1839) et Histoire de ma vie (Vème Partie, chap. XII)

Bibliographie sélective