Dans l'Éthique de Spinoza

Dans l'Éthique de Spinoza
Dans l'Éthique de Spinoza
English version

Livre expédié sous 24h ouvrées
Epub à télécharger
Pour retrouver vos livres favoris

Présentation

Athée de système, athée vertueux, Spinoza a disparu sous le spinozisme, lui-même réduit à une forme d’athéisme. L’auteur a voulu poser la question de cette résistance à l’Éthique et retrouver Spinoza sous le spinozisme. Il fallait pour cela être dans l’Éthique, dans un livre dont l’écriture more geometrico cache un déplacement inédit.
Chez les adversaires de Spinoza, la résistance au texte montre que Spinoza institue un mode nouveau et inouï de positionnement du lecteur. À la lecture de l’Éthique, on comprendra ce que signifie pour le sujet, être effet de texte : le lecteur est construit par sa lecture, ce qui configure une théorie du sujet absolument nouvelle. Il fallait partir des réfutations de Spinoza pour mesurer, contre le prestige du cogito cartésien et de sa méthode, ce que peut être l’assujettissement du moi à un ordre dont il est l’effet et non le principe. Et ordre se prend en deux sens. Ordre de l’infini actuel auquel la puissance du sujet s’intègre, or en proférant une imputation de spinozisme, les adversaires de Spinoza ont privilégié une théorie de la substance sans travailler sur une théorie de la puissance.
Ordre d’un livre jouant de la géométrie comme d’une rhétorique et qui procède par allers et retours. Se placer dans l’Éthique pour la lire, c’est assumer cette détermination du lecteur se constituant par ces déplacements réitérés. L’ordre de la lecture est infini et symbolise avec l’infini actuel dont il est l’effet.

Presse

Dans un feu d'artifice qui enchaîne les fulgurances, l'ancien professeur de khâgne et inspecteur général André Pessel rassemble ses intuitions, qui ont fait naître des vocations parmi des générations d'élèves. Qui n'a jamais rêvé d'avoir le prof de philo des légendes ? Si André Pessel est devenu l'un d'eux, cela vient de son rapport à Spinoza, où le commentateur étudie non seulement ce que disent les textes, mais principalement ce qui bouge en nous à la lecture des textes.
Le Nouveau Magazine littéraire - 01/06/2018

Biographies Contributeurs

André PESSEL

André Pessel a travaillé en particulier sur Mersenne, Descartes et les résistances au cartésianisme. Il a publié plusieurs études sur les Précieuses, Charron, Jean-Pierre Camus, La Mothe Le Vayer, Gabriel Naudé. Il a consacré de nombreux séminaires à la lecture de l’Éthique de Spinoza.

Consulter la table des matières

Avant-propos

Chapitre I – Effet de discours et effet de texte
Le sujet comme effet
La résistance au texte
La question de la représentation comme point focal des difficultés

Chapitre II – La réception de Spinoza et l’antispinozisme
La relation entre Spinoza et le spinozisme
Le more geometrico
L’opposition entre une métaphysique de la totalité et une ontologie de l’intégration à l’infini

Chapitre III – Un réalisme de l’infini
Substance et puissance. L’effacement de la problématique de la substance au bénéfice de la potentia
Construire une ontologie de l’infini actuel
La disjonction entre substance et individu
L’individu dans l’individualité

Chapitre IV – De l’affect à l’acquiescentia
Être partie-de
Appartenance et amour : acquiescentia
Joie et désir se rapportent à nous en tant que nous agissons ; fermeté et générosité
Penser la pensée comme de l’événementiel

Chapitre V – Spinoza : méditer la vie
Après les objets de la méditation, le sujet méditant

Chapitre VI – Nietzsche lit Spinoza : déplacement et construction
Une généalogie philosophique
Le maître du regard
Deux dispositifs d’écriture

Chapitre VII – Desanti lisant Spinoza
Mutisme et distorsion
En situation et comme il convient
Ce qui, dans la théorie, fonctionne contre la théorie