La Méthode sociale

Abrégé des ouvriers européens

La Méthode sociale

Texte établi par : Antoine SAVOYE

Livre expédié sous 24h ouvrées
Pour retrouver vos livres favoris

Présentation

Il est statufié à Paris, dans les jardins du Palais du Luxembourg, une allée du Champ-de-Mars porte son nom, les sociologues anglais lui avaient dédié leur premier centre de recherches, la société savante qu'il a créée en 1856 existe toujours, les encyclopédies du monde entier le mentionnent comme fondateur de la sociologie empirique, et pourtant, qui a lu Frédéric Le Play ?
Cet ingénieur des mines a parcouru l'Europe durant un quart de siècle, étudiant, entre cent exemples, les populations pastorales de l'Oural et les paysans pyrénéens, les ouvriers métallurgistes de Norvège et les mineurs de la Carniole. Savant rigoureux, il a été plus qu'un voyageur attentif et curieux. Il a mis au point une méthode d'observation des familles ouvrières. Appliquée à des centaines de cas, cette méthode a servi de base à ses conclusions sociologiques générales. De cette connaissance sans égale des sociétés, il a tiré des enseignements pratiques et proposé des réformes, combinant ainsi science et action sociales.
Dans La Méthode sociale, écrit à la fin de sa vie, Le Play expose sa méthode d'investigation, relate les circonstances personnelles et historiques de son élaboration et rappelle les conclusions auxquelles il a abouti.

Biographies Contributeurs

Frédéric LE PLAY

Polytechnicien et ingénieur des Mines, sociologue et réformateur social, organisateur d'expositions universelles, sénateur (1867-1870).

Antoine SAVOYE

Animateur de la Société française pour l'histoire des sciences de l'homme. Il est l'auteur (avec B. Kalaora) de deux ouvrages consacrés à Frédéric Le Play et à son École. Maître de conférences à l'université de Paris-VIII où il enseigne l'analyse institutionnelle.