Les Trois Scudéry

Les Trois Scudéry

Texte établi par : Alain NIDERST

Livre expédié sous 24h ouvrées
Pour retrouver vos livres favoris

Présentation

Les Scudéry furent longtemps méconnus et méprisés par l'Université et l'ensemble des lettrés français. On considérait Georges de Scudéry comme un matamore, qui s'était fourvoyé dans « la querelle du Cid », et sa sœur Madeleine comme une « précieuse ridicule », qui avait écrit d'interminables et invrasemblables romans pour l'amusement de pecques de province. Quant à Marie-Madeleine, l'épouse de Georges, ses lettres se rencontraient au détour des éditions de Bussy-Rabutin, mais on ne s'y attardait pas.
Depuis une trentaine d'années, on est revenu de ce discrédit simpliste et injuste. On a vu paraître des rééditions des œuvres de Georges et de Madeleine, des analyses de leurs livres, des biographies, de nombreux articles. On a découvert en Georges un homme de théâtre et un amatuer d'art passionnant, en Madeleine un des génies de la littérature romanesque française, en Marie-Madeleine une épistolière de talent, fort comparable à Mme de Sévigné.
Ainsi — évènement qui eût paru totalement impossible il y a quelques lustres — plus de cinquante chercheurs se sont réunis en octobre 1991 au Havre (la ville de Scudéry) pour célébrer ce renouveau et confronter leurs analyses. Ce colloque international fut pluridisciplinaire (l'on y traita du théâtre, de la poésie, du roman, de la critique artistique, de la politique, de la philosophie) et fait date dans l'histoire de la critique littéraire.

Biographies Contributeurs

Alain NIDERST

Professeur à l'université de Rouen (en 1989).