Rebelles américaines au XIXe siècle

Mariage, amour libre et politique

Rebelles américaines au XIXe siècle

Livre expédié sous 24h ouvrées
Pour retrouver vos livres favoris

Présentation

Fresque du Mouvement féministe américain avant la guerre de Sécession, ce livre en restitue les origines philantropiques et abolitionnistes ainsi que les luttes pour l'émancipation politique et sociale.
L'auteur met aussi sur la scène deux personnages signifiants et pittoresques, mais jusqu'ici laissés dans l'ombre : Ernestine Potowsky Rose et Victoria Cladlin Woodhull. Chacune selon leur génie propre, ces figures marquèrent théories et pratiques féministes du XIXe siècle. Juive polonaise, athée, Ernestine Rose faisait entendre ses convictions ratiionalistes et son expérience de la différence. Native des frontières américaines, Victoria Woodhull, tour à tour agent de change à Wall Street, membre de la Première Internationale et porte-parole de la liberté sexuelle, tentait d'imposer ses aspirations mystiques et libertaires.
Dans le cadre d'une réflexion sur la contestation du mariage et de la famille, ce livre retrace cette multiple quête d'identité et le heurt entre projet globalisant et utopique et le réalisme politique d'un mouvement réformiste soucieux de son image de marque et conscient de ses limites.

Biographies Contributeurs

Françoise BASCH

Professeur. Enseigne la civilisation anglo-américaine et les études féministes à l'Institut d'anglais Charles V, Université Paris VII (en 1990).