Le Premier Francion de Charles Sorel ou le « jeu du roman »

  • 152 pages
  • Bibliographie
  • Livre broché
  • 13.3 x 21 cm
  • Jalons critiques
  • Parution :
  • CLIL : 3080
  • EAN13 : 9782252033548
  • Code distributeur : 20669
  • Export ONIX 3.0

Livre expédié sous 24h ouvrées
Pour retrouver vos livres favoris

Présentation

Charles Sorel a repris, prolongé et métamorphosé par deux fois, en 1626 et 1633, son Histoire comique de Francion parue initialement en 1623. L'étude que l'on en propose ici reprend la découpe du premier Francion depuis sa dernière version, pour saisir les jeux de la transformation du texte dans l'épaisseur de ces superpositions du calque par deux fois remis sur le métier. On fait le pari que la dynamique de ces réécritures figure et impulse celle d'une inspiration en perpétuel éveil, d'une énergie créatrice qui, dans le cas de Francion, contraint l'analyste à remplacer la notion figée de texte par celle de processus, un processus d'invention continue dont le modèle est ludique. L'examen de la composition, puis des relations entre le roman et la réalité qu'il transpose et recompose, enfin du rôle de l'imagination au cœur de la création et de la fiction, confirme cette impression : Sorel, auteur de La Maison des jeux, a défini et mis en œuvre les règles d'un « jeu du roman » dont son Histoire comique est le modèle et le champ privilégié d'application.

Biographies Contributeurs

Patrick DANDREY

Né en 1950, Patrick DANDREY est professeur (classe exceptionnelle) à l'Université de Paris-Sorbonne, membre de l'Académie des arts, lettres et sciences humaines de la Société Royale du Canada et président de la Société Jean de La Fontaine. Il a été professeur invité des universités de Moscou et Saint-Pétersbourg (1998), de Columbia (2003) et Chicago (2004-2005), de Lausanne (2006) et Cluj-Napoca (2007). Il a consacré une quinzaine d'études et essais à la littérature française du 17e siècle et à l'histoire de la mélancolie, notamment — La Fontaine , La Fabrique des Fables (Klincksiek, 1991 et PUF, 1996), La Fontaine ou les métamorphoses d'Orphée (Gallimard, 1995 ) ; — Molière : Molière ou l'esthétique du ridicule (Klincksiek, 1992), La Médecine et la maladie dans le théâtre de Molière (Klincksiek, 1998) ; — la rhétorique : L'Éloge paradoxal de Gorgias à Molière (PUF, 1997) ; — la mélancolie : Les Tréteaux de Saturne (Klincksieck, 2003), Anthologie de l'humeur noire (Gallimard, 2005). Il a édité une douzaine de textes (notamment Corneille, Polyeucte, Racine, Andromaque, Molière, L'École des femmes, L'Étourdi, Sganarelle, George Dandin), organisé vingt-cinq colloques, dirigé une vingtaine de collectifs et publié une centaine d'articles.