Arthur ARNOULD

Arthur Arnould (1833–1895), connu pour avoir été l’ami de Vallès, fut d’abord journaliste, il encourut de nombreuses amendes et peines de prison à cause de ses articles contre l’Empire. Après la proclamation de la République, il fut nommé adjoint à la mairie du 4e arrondissement.Le 26 mars 1871, il fut élu au Conseil de la Commune. La collégialité s’avérant difficile à pratiquer en situation de guerre, le Conseil de la Commune se divisa très vite en une Majorité, dont les références étaient la Convention de 1793 et les Jacobins, et en une Minorité socialiste dont était Arnould. Lorsque la Majorité fit voter, le 1er mai 1871, la création d’un Comité de Salut public, Arnould s’y opposa et se retira, mais au pire moment, car la situation militaire était devenue intenable. Il réintégra le Conseil de la Commune, mais trop tard, le 21 mai, lorsque les troupes versaillaises entrèrent dans Paris. Il parvint à échapper aux massacres et à s’enfuir en Suisse où il se lia d’amitié avec Bakounine. En 1878, il fit paraître à Bruxelles son Histoire populaire et parlementaire de la Commune de Paris.

Histoire populaire et parlementaire de la Commune de Paris

Arthur ARNOULD

Histoire populaire et parlementaire de la Commune de Paris

Notes et souvenirs personnels

Un témoignage direct et une synthèse des grandes idées politiques de la Commune.

Acheter