Ernst BLOCH


Ernst Bloch (1885-1977) a très tôt adhéré au socialisme et a fait campagne contre le militarisme prussien. En 1915, il part pour la Suisse où, pendant toute la guerre, il défend des positions anti-impérialistes. Rentré en Allemagne, il publie en 1918 L'Esprit de l'utopie, un des grands livres du marxisme non orthodoxe. En 1922, il publie sa thèse consacrée à Thomas Munzer. Il attaque de plus en plus violemment le nazisme et publie en 1935 L'Héritage de ce temps, ouvertement antinazi. Déchu de la nationalité allemande et exposé aux persécutions antisémites, il quitte l'Allemagne et part pour New York. À la fin de la guerre, il revient en Europe, en Allemagne de l'Est, et occupe la chaire KarlMarx à l'université de Leipzig. Il commence à faire paraître son opus magnum, Le Principe espérance (trois tomes, 1954-1959). D'abord salué par les autorités de la RDA, il est ensuite accusé de professer un marxisme hérétique et de « corrompre la jeunesse ». En 1961, il quitte la RDA et achève sa carrière  à l'université de Tübingen.  
 


Héritage de ce temps

Ernst BLOCH

Héritage de ce temps

« Les chemins du monde effondré sont déchiffrables en diagonale. »

Acheter