Autoportrait

Autoportrait
  • 134 pages
  • Livre broché
  • 15 x 21 cm
  • L'Esprit et Les Formes
  • Parution :
  • CLIL : 3146
  • EAN13 : 9782252034248
  • Code distributeur : 26337

Préface de : Hugo Von Hofmannsthal
Traduit par : Elisabeth Kessle

Livre expédié sous 24h ouvrées
Pour retrouver vos livres favoris

Présentation

Ce livre rassemble plus de deux cents extraits de textes de Friedrich Schiller (1759-1805) entre 1782 et 1805, essentiellement des lettres à ses amis, notamment Gottfried Körner et Goethe.
Qu'il s'exprime sur son propre théâtre, sur celui de ses aînés (Euripide, Shakespeare, Racine...) ou sur les œuvres de ses contemporains (Goethe, Herder, Klopstock, Kant, Fichte), Schiller, en membre éclairé du siècle des Lumières, ne perd jamais de vue le monde de l'art ni le monde de l'esprit. Tout ce qui ressortit à l'esthétique et à la philosophie, tout ce qui touche aux idées de liberté, de nature et d'amitié, passionne celui qui fut une conscience ardente de son temps et d'un monde en plein bouleversement.
C'est pourquoi Hugo von Hofmannsthal (1874-1929), le grand écrivain autrichien qui regroupe et présente ces extraits, voit en lui un « aventurier de l'esprit » toujours actuel et le dramaturge qui sut le mieux traduire les préoccupations profondes de la nation allemande (à la fin du XVIIIe siècle).
C'est pourquoi, aussi, de la sélection judicieuse de ces textes se dégage progressivement un véritable « portrait moral » de cette figure capitale de la littérature allemande.

Presse

"2005 marque le deuxième centenaire de la mort de Schiller. Si un seul livre devait célébrer cet anniversaire, ce serait à coup sûr cet Autoportrait, anthologie du poète dramaturge qui fut présentée en 1925 par Hugo von Hofmannsthal, et qui rend justice au poète qui se disait "un homme qui a porté de grandes choses dans son cœur et qui en a fait de petites." Ph.B.
Valeurs actuelles - 26/05/2005

Biographies Contributeurs

Friedrich Schiller

Friedrich Schiller est né en 1759, à Marbach (Souabe). Après des études de médecine à l'Académie Militaire de Stuttgart (1773-1780), il écrit une première pièce, Les Brigands, qui est donnée au Théâtre National de Mannheim (1782) et lui acquiert d’emblée la célébrité. Si les premiers drames de Schiller, écrits pour la scène de Mannheim, s’inscrivent dans la mouvance du Sturm und Drang, la tragédie de Don Carlos (1787), rédigée en vers blancs, marque un tournant de son esthétique théâtrale, en l’orientant vers un classicisme nourri de sa confrontation avec les tragiques grecs. Délaissant pendant dix ans l’écriture dramatique, Schiller se consacre à la rédaction de chroniques historiques et à l’étude de la philosophie kantienne, qui trouve sa traduction dans les grands traités esthétiques des années 1790, notamment sur le tragique, le pathétique et le sublime. Sous l’impulsion de Goethe, avec qui il engage une fructueuse collaboration littéraire de 1794 à 1805, date de sa mort, il reprend le chemin de la scène et écrit une série de grandes tragédies historiques (de Wallenstein à Guillaume Tell), créées au Théâtre National de Weimar.

Hugo Von Hofmannsthal

Écrivain autrichien.

Liliane Brion-Guerry

Historienne de l'art, directeur de recherche au CNRS. Docteur ès lettres (1947). Epouse de Marcel Brion (1895-1984).