L'estampe japonaise : une interprétation

L'estampe japonaise : une interprétation
  • 144 pages
  • Livre relié
  • 25 x 34 cm
  • L'Esprit et Les Formes
  • Parution :
  • CLIL : 3146
  • EAN13 : 9782252038666
  • Code distributeur : 44934

Traduit par : Laurent Bury

Livre expédié sous 24h ouvrées
Pour retrouver vos livres favoris

Présentation

L'influence que le Japon – sa culture aussi bien que son architecture – a exercée sur le célèbre architecte américain Frank Lloyd Wright, est avant tout visible dans ses propres créations. Contrairement à ses contemporains aux États-Unis qui considéraient l'architecture européenne comme faisant partie de leur héritage, Wright a pris le Japon et la culture japonaise comme modèle pour son esthétique. Et cette influence se manifeste également dans la constitution de collections d'objets d'arts, de sculptures et surtout d'estampes.
En 1906, il expose à l'Art Institut of Chicago la collection d'ukiyo-e (des œuvres de Hiroshige) qu'il a commencée un an auparavant, à l'occasion de son premier voyage au Japon. Collectionneur (il fut l'un des premiers en Occident) et marchand incontournable, il développe immédiatement une théorie interprétative (qu'il publie il y a tout juste 100 ans), The Japanese Print : an Interpretation, devenue à la fois une lecture essentielle pour les experts et les amateurs de l'art japonais et pour tous ceux qui veulent comprendre l'architecture de Wright.
Inédite en français, indisponible en anglais, nous proposons de ce livre deux versions : un tirage de la traduction en langue française réalisée par Laurent Bury et un tirage en langue anglaise, respectant le choix des textes et la présentation de la réédition de 1967.

Biographies Contributeurs

Frank Lloyd Wright

Frank Lloyd Wright est considéré comme l'un des plus grands architectes du XXe siècle. La maison de la cascade est sans doute sa création la plus connue.

Laurent Bury

Professeur de littérature anglaise à l'université Lyon 2, Laurent Bury a notamment traduit Jane Austen, (Orgueil et Préjugés, Flammarion, 2009), Byron (Don Juan, avec Marc Porée, Gallimard, 2008) et Stevenson (Croisière à l'intérieur des terres, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 2001). Aux Belles Lettres, on lui doit récemment de A.C. Danto, Andy Wahrol (2011) et Diamants de sang (2013) de Greg Campbell.

Liliane Brion-Guerry

Historienne de l'art, directeur de recherche au CNRS. Docteur ès lettres (1947). Epouse de Marcel Brion (1895-1984).

Consulter la table des matières

L'estampe japonaise  une interprétation
Shibaraku
En dépôt pour la postérité
Chronique du Japon d'autrefois
À la recherche de l'estampe
Notes et sources

Extrait

http://bd-biblio-onix.bldd.fr/MEDIA/MediaSpace/ABE718A1-358A-4B54-8233-2A30C0282D31/3/6132186d-ae9f-487a-9e48-cee76855123c/22520100788310.jpg