Les Nomades face à la guerre

(1939-1946)

Les Nomades face à la guerre
Les Nomades face à la guerre

Une enquête historique inédite.

(Télérama)

  • 272 pages
  • Bibliographie
  • Livre broché
  • 14.1 x 22.6 cm
  • Critique de la politique
  • N° dans la collection : 25
  • Parution :
  • CLIL : 3392
  • EAN13 : 9782252045633
  • Code distributeur : 69221

Avec la contribution de : Valentin Merlin

Livre expédié sous 24h ouvrées
Epub à télécharger
Pour retrouver vos livres favoris

Présentation

La situation d’exclusion des « gens du voyage » en France aujourd’hui s’inscrit-elle dans la continuité des persécutions subies par les « Nomades » pendant la Seconde Guerre mondiale ? L’ethnologue Lise Foisneau a fait de cette question le point de départ d’une enquête historique inédite.

Avec l’aide de Valentin Merlin, elle a recueilli la parole des derniers témoins et exploré de nombreux fonds d’archives pour tenter de comprendre pourquoi des gouvernements que tout opposait ont poursuivi une même politique de répression des « Nomades » entre 1939 et 1946. Au prétexte de la mise en
œuvre d’un état d’exception, la IIIe République en guerre prit des mesures drastiques à l’encontre des « Nomades », qui se retrouvèrent soit assignés à résidence soit rassemblés dans des lieux spécifiques que l’occupant allemand et le régime de Vichy transformèrent rapidement en des camps. Cette politique fut rendue possible par l’adoption préalable, en 1912, de la catégorie administrative de « Nomade » dans laquelle furent regroupés des Roms, des Manouches, des Sinti, des Gitans, des Yéniches et des Voyageurs. L’arsenal législatif élaboré entre 1940 et 1944 continua d’être appliqué par le Gouvernement provisoire de la République française jusqu’en juillet 1946. Il n’y eut pas de Libération pour les « Nomades ».

Par sa méthode qui associe histoire, ethnographie et participation active des témoins à la recherche, ce livre renouvelle en profondeur une historiographie restée très lacunaire soixante-quinze ans après les faits. Il montre aussi comment l’immobilisation forcée des collectifs romani et voyageurs pendant la Seconde Guerre mondiale se mua en résistance : opposition à la législation anti-nomade et lutte partagée avec l’armée des ombres.

Cette étude pionnière est tissée de micro-récits qui déploient de multiples effets de savoir. Le croisement de la mémoire et des archives permet de restituer avec précision des pans entiers de l’histoire nationale jusqu’ici scellés.

Médias

La persécution française des nomades entre 1939 et 1946
Regards

Accéder au contenu

Série "Nomades, une histoire en mouvement" | Épisode 3 : Les Roms et les populations voyageuses durant la Seconde Guerre mondiale, histoire d’une persécution
France Culture - Émission "Le Cours de l'Histoire" du 16/02/2022 présentée par Xavier Mauduit

Les « nomades » et l’État : discriminations et résistances
En attendant Nadeau - Journal de la Littérature, des idées et des arts

Accéder au contenu

Presse

Sur la France de la Seconde Guerre mondiale et des « années noires », si intensément étudiée depuis quatre décennies, si bien connue désormais, il devient rare qu’un livre d’histoire suscite l’étonnement. C’est le cas des Nomades face à la guerre.
Le Monde des Livres - 25/03/2022

Biographies Contributeurs

Lise Foisneau

Lise Foisneau est chargée de recherche au CNRS. Elle a soutenu, en 2018, un doctorat en anthropologie à l’Université Aix-Marseille sur les formes politiques d’un collectif romani de Provence ; elle a conduit des recherches postdoctorales sur la mémoire de la Seconde Guerre mondiale à la Central European University (Budapest), au United States Holocaust Memorial Museum (Washington) et à l’École des hautes études en sciences sociales (Paris). Les Nomades face à la guerre (1939-1946) est son premier livre.

Consulter la table des matières

Introduction
L’invention des Nomades : une histoire politique française
Une histoire des résistances : l’enquête
Les « Nomades » et la guerre : troubles dans l’Histoire
Les sources de la mémoire du voyage


Chapitre 1. L’immobilisation du monde du voyage : un décret français

Une législation héritée de la IIIe République

Premières interdictions de circulation, premiers internements
Le décret du 6 avril 1940 interdisant la circulation et assignant à résidence les Nomades
Légitimation et justification du décret du 6 avril 1940 : un antitsiganisme français


Reconnaître un « Nomade »

Une persécution raciale : à quoi ressemble un « Nomade » ?
Reclassification : comment devient-on « Nomade » ?
« Monsieur le Préfet, je ne suis pas nomade »


Assignation à résidence et internement en France : quels liens avec le génocide des Tsiganes ?
Ce que l’Occupation allemande changea aux dispositions du décret du 6 avril 1940 en zone occupée
Le décret du 6 avril 1940 en zone libre : la mise en place d’un système disciplinaire
La mythologie autour des « camps de Nomades »



Chapitre 2. L’assignation à résidence : une vie sous surveillance

Organiser l’assignation à résidence
Transferts et convois : organiser les dislocations et les regroupements
Les lieux de l’assignation à résidence
Résidences forcées et « camps de Nomades » : quelles différences ?


L’assignation à résidence en Saône-et-Loire : une étude de cas
Ni ravitaillement ni logement pour les « Nomades » de Saône-et-Loire
Organiser la subsistance : travailler pendant l’assignation à résidence
Dénonciations, disputes et plaintes : le voisinage des assignés à résidence


Chapitre 3. Résister à la législation anti-nomade

Résister à la législation anti-nomade : une résistance politique
La continuité des résistances du carnet anthropométrique au décret du 6 avril 1940 : jeux d’identité et discours caché
Stratégies de contournement et d'évitement : déjouer la réglementation anti-nomade
Les infractions au décret du 6 avril 1940 : être réfractaire à la législation anti-nomade
Les réfractaires à la législation anti-nomade dans le dispositif disciplinaire français
Du statut de « droit commun » dans les camps français à celui de « prisonnier politique » dans les camps allemands : parcours de réfractaires



Chapitre 4. Désobéissance, évasions et insurrections dans les camps d’internement de « Nomades »

Désobéir dans les camps d’internement de « Nomades »
Organiser le sauvetage depuis les camps d’internement de « Nomades »
L’évasion solitaire comme première étape du sauvetage
Tactiques d’évasion et organisation collective
De la manifestation à l’insurrection : rébellions dans les camps de « Nomades »


Chapitre 5. Le combat contre les occupants : un creuset des résistances ?

Des Roms dans les maquis
Sauvetage et organisation interne du monde du voyage
Volontaires et combattants


Chapitre 6. Arrestations de « Nomades » à la libération de la France (1944-1946) : épuration, « faux maquis » ou antitsiganisme ?

Exécutions sommaires dans le Massif central (juillet-septembre 1944)
Jugements de la cour martiale de Clermont-Ferrand (septembre-octobre 1944)
Les « Nomades » devant la cour de justice de Riom (1945-1946)
L’internement administratif (1944-1945)


Chapitre 7. Une interminable sortie de guerre pour les « Nomades »

L’internement des « Nomades » sous le gouvernement provisoire
Les bombardements de l’été 1944 : espoir d’une libération ?
Septembre 1944, des F.F.I. en gardiens de camps de « Nomades »
Les demandes de libération des « Nomades » internés (septembre 1944-mai 1946)

La reconduction de l’assignation à résidence des « Nomades » par le Gouvernement provisoire
Rentrer des camps de concentration nazis pour être assigné à résidence
Quand le ministère de l’Intérieur refusa d’abroger le décret du 6 avril 1940
L’impossibilité de reprendre la route en août 1946


Chapitre 8. Quelle libération pour les « Nomades » ?

La politique de libération des « Nomades »
L’invention de la catégorie « populations d’origine nomade »
Les acteurs de la politique d’après-guerre
La connaissance administrative des persécutions anti-nomades en 1948
La Commission interministérielle pour l’étude des populations d’origine nomade de 1949

Quelles réparations pour les « Nomades » ?
Premières demandes individuelles de reconnaissance des persécutions anti-nomades
L’absence d’enquête sur les conditions de vie des « Nomades » pendant la guerre


Conclusion

Quand la « Seconde Guerre mondiale » fait retour
Les témoignages, des sources décisives
Une histoire commune

Remerciements
Bibliographie

Extrait