La Prairie

La vie privée d'un champ anglais

La Prairie
La Prairie
  • 256 pages
  • Bibliographie, 13 Illustration(s)
  • Livre broché
  • 14.1 x 20 cm
  • De natura rerum
  • N° dans la collection : 34
  • Parution :
  • CLIL : 3713
  • EAN13 : 9782252046548
  • Code distributeur : 70739
  • Export ONIX 3.0

Traduit par : Patrick Reumaux
Illustrations de : Sandra Lefrançois

Livre expédié sous 24h ouvrées
Epub à télécharger
Pour retrouver vos livres favoris

Présentation

« Fascinant... On a écrit des livres sur des pays entiers à la galerie de personnages moins intéressants que ceux de Lewis-Stempel et son champ aux confins du Pays de Galles. Les renards, les milans royaux et les campagnols deviennent aussi intrigants que les héros d’un drame de HBO. »
Tom Cox, Observer

De loin, un champ a l’air d’un seul tenant ; mais de près ? Que se passe-t-il vraiment dans l’herbe haute ?
En apparence, La Prairie est un simple journal : de janvier à décembre, John Lewis-Stempel raconte le passage des saisons, des renoncules au printemps à la coupe des foins en été et au pâturage en automne. Il dévoile les vies des animaux qui habitent l’herbe et le sol : le clan des blaireaux, la famille des renards, la garenne des lapins, la couvée des alouettes des champs et le couple de courlis, entre autres. L’histoire de leur naissance, leur vie et leur mort est une biographie intime de la vie animale.
Rapprochez-vous encore un peu, suivez les phrases ciselées de Lewis-Stempel et vous vous apercevrez, par exemple, que ce qui paraît plat ne l’est pas vraiment, que ce qui paraît petit est grand et ce qui paraît un est multiple.
En d’autres termes, vous vous apercevrez que la prairie qui enchante le regard — et l’estomac des moutons — est, à elle seule, un monde.
« Je ne vous parlerai que de ce que l’on ressent quand on travaille et qu’on observe un champ auquel on est lié depuis toujours. Tout essai de rationalisation… est inutile », nous aura avertis Lewis-Stempel.

Biographies Contributeurs

John Lewis-Stempel

John Lewis-Stempel est non seulement un naturaliste à l’œil filtrant mais aussi (et surtout ?) un écrivain du Herefordshire, à la frontière du Pays de Galles, là « où l’Angleterre finit et où la pluie commence ». Fermier, considéré comme « le meilleur écrivain naturaliste britannique vivant » (The Times), il est le seul écrivain à avoir remporté deux fois le prix Wainwright pour la littérature naturaliste. Il élève des bovins, des moutons, des porcs et des volailles. Traditionnellement.

Patrick Reumaux

Patrick Reumaux est mycologue mais également poète, romancier et traducteur.

Consulter la table des matières

Préface
Janvier
Février
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Août
Septembre
Octobre
Novembre
Décembre


Une bibliothèque de livres sur les prairies et la musique : Liste raisonnée
Remerciements
Flore
Faune

Extrait